Article Charlie Hebdo : pour cet expert des services secrets italiens, l’attentat est un complot

Charlie Hebdo : pour cet expert des services secrets italiens, l’attentat est un complot

<:image_article{article=|couper{80}}:>
ZOOM

Les éléments prouvant “l’incohérence”, voire même “l’absurdité” de l’attentat de Charlie Hebdo ne cessent de faire leur apparition. Vrai drame ou véritable manœuvre, on ne le saura peut-être jamais.

Mais d’où l’importance de se poser les bonnes questions (non, non : le besoin de “réfléchir” et de “s’avertir” ne signifie en rien être “parano”). Quoiqu’il advienne, ce sera toujours plus plaisant de faire marcher ses neurones que de rester avachi devant son écran de télévision, ou scander un ridicule « je suis Charlie » tel un vulgaire mouton suivant le troupeau, soi-disant pour défendre une noble cause : “la liberté d’expression” (on en rigole encore). Nous, on n’appelle ça de la provocation, voire de l’incitation à la haine.

Aldo Giannuli veut faire partie de ceux qui ne sont pas convaincus par la piste des enquêteurs. Expert des services secrets italiens, expose son hypothèse : il s’agirait, selon lui d’un complot (oui, comme la «  théorie du complot  »).

[ Ne manquez plus aucune info et rejoignez vite Halalbook, le réseau social des musulmans sur Facebook en cliquant ICI ! ]

Giannuli a publié un article sur le blog de Beppe Grillo :
«  Les éléments qui le portent à penser cela ? Des papiers d’identité oubliés dans la voiture, à la durée importante de la fuite des terroristes, en passant par la protection très réduite de la rédaction de l’hebdomadaire satirique et les armes que possèdent les auteurs de l’attentat.
Comme dans la plupart des grandes affaires (Kennedy, l’attentat de piazza Fontana, Olof Palme, le 11-Septembre, la mort d’Oussama Ben Laden, etc.), quelque chose cloche, et de nombreuses interrogations s’imposent. Comment est-il possible qu’un objectif aussi sensible que la rédaction de Charlie Hebdo ait été si peu protégé ? Où les auteurs de l’attentat se sont-ils procurés ces armes ? Ils les ont ramenées de Syrie ? Mais le plus important, c’est ceci : avez-vous déjà vu des terroristes qui vont commettre un attentat en prenant soin d’emmener leur pièce d’identité, et qui l’oublient ensuite dans la voiture ?
 »

Autres doutes qui mettent en doute la version officielle de l’attentat :
«  On n’a jamais vu ça : des terroristes qui passent à l’action et perdent autant de temps durant leur fuite, après avoir participé à deux affrontements à l’arme à feu, contre une voiture de police notamment. Ils ramassent une chaussure puis oublient un gant. Et comment se fait-il qu’aucun blocage routier n’ait été mis en place dans la zone ? En plein centre de Paris, il doit y avoir de très nombreuses voitures de police. Et Paris est loin d’être une ville où la circulation est fluide…  »

Avant de conclure :
«  Je crois qu’il s’agit en effet d’une piste djihadiste, c’est hautement probable étant donné le contexte, cette affaire date de près de 10 ans. Mais cela ne signifie pas qu’il ne puisse pas y avoir d’autres personnes impliquées dans cette affaire. Ni qu’on n’ait pas purement et simplement laissé faire les terroristes. Les services secrets s’attendaient sans doute à quelque chose, mais peut-être pas de cette ampleur. Il est également possible que les enquêteurs cachent quelque chose qui n’a rien à voir avec cette tragédie, et que ce qu’ils cachent pourrait sortir au grand jour. Et ils veulent peut-être éviter que ces informations soient révélées. Je pense qu’il est tout à fait possible que les personnes impliquées soient bien plus nombreuses, entre commanditaires, cerveaux, mercenaires, infiltrés, dirigeants ou cellules isolés.  »

profil de Farah B

Auteur : Farah B

Posté le : 10 janvier 2015

Catégorie : Buzz

Vous aimerez aussi :

Commentaires :

0

Avis