Article Aïda et Nadia, deux sœurs jumelles, vont représenter la France à un concours international de Biologie moléculaire

Aïda et Nadia, deux sœurs jumelles, vont représenter la France à un concours international de Biologie moléculaire

<:image_article{article=|couper{80}}:>
ZOOM

Nadia et Aïda sont sœurs jumelles, nées en 1993, les deux jeunes filles ont choisi d’étudier la biologie. «  Depuis toutes petites nous souhaitions travailler dans le milieu des sciences  », se rappelle Nadia. «  Nous avons d’abord commencé par des études de médecine, mais, très vite, nous avons découvert notre goût pour la biologie  ».

A 24 ans, les deux sœurs originaires de Valenton (Val de Marne) suivent un master de Biologie moléculaire et cellulaire à l’université Pierre-et-Marie-Curie de Paris. «  La biologie pour nous c’est du concret  », explique à sont tour Aïda. «  Nous avons le sentiment de pouvoir faire évoluer les choses plus rapidement en créant de nouveaux vaccins ou médicaments, de pouvoir venir en aide aux gens par d’autres moyens  ».
Un projet scientifique et humanitaire ambitieux qu’elles souhaitent aujourd’hui concrétiser. En septembre 2016, les deux étudiantes se lance dans un concours international organisé par le Massachussetts Institute of Technology (MIT) de Boston aux Etats-Unis.
Elles comptent proposer une box qui devrait permettre la fabrication d’un anti-venin sur commande en modifiant certaines molécules.
«  Nous avons choisi cette thématique car nous voulions trouver une solution à la problématique de l’accès aux soins dans certains pays, et faire de ce projet scientifique un projet humanitaire  ».

Mais pour mener à bien ce projet de grande envergure, les deux sœurs ont besoin de soutiens financiers. Elles se sont donc d’abord tournées vers leur ville Valenton qui leur a proposé la somme de 2.000 euros, loin des 55.400 euros nécessaires pour la fabrication de la box.
Pour les aider dans leur entreprise, des élus de l’opposition ont fait appel à la générosité des français. Une cagnotte a été mise en ligne, faute d’avoir réussi à convaincre la ville d’augmenter la subvention à 5.000 euros.

Lien de la cagnotte : https://www.yourebe.com/collectes/SoeursTadjine

Les deux sœurs espèrent quant à elles présenter un prototype de la box le jour du concours qui se tiendra en novembre prochain. D’ici là, nous espérons qu’elles auront rassemblé les fonds nécessaires.
A Boston, Aïda et Nadia défendront le drapeau tricolore contre 300 autres équipes venues du monde entier.

profil de Z. S.

Auteur : Z. S.

Posté le : 19 mai 2017

Catégorie : Communauté

Vous aimerez aussi :

Commentaires :

0

Avis