Article Les gardiens sionistes organisent des festins pour narguer les grévistes de la faim Palestiniens

Les gardiens sionistes organisent des festins pour narguer les grévistes de la faim Palestiniens

<:image_article{article=|couper{80}}:>
ZOOM

Cela fait près d’un mois que les prisonniers Palestiniens ont entamé une grève de la faim pour dénoncer leurs conditions d’incarcération dans les prisons israéliennes.
Depuis le 17 avril, ils n’absorbent plus que de l’eau et du sel au grand dam des autorités israéliennes qui craignent d’en faire des martyrs aux yeux de la population Palestinienne.

L’épreuve de force entre prisonniers et autorités sionistes s’est engagée depuis l’appel à la grève de la faim du leader palestinien, Marwan Barghouti. Plusieurs milliers de prisonniers se sont joints au mouvement, parmi eux Ahmed Saadate, chef du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP).
Afin de discréditer Marwan Barghouti placé à l’isolement, plusieurs fausses vidéos le montrant en train de se nourrir en cachette ont été largement diffusées. L’état hébreu n’a aucune limite quand il s’agit de tortures physiques et psychologiques, il est passé maître dans ce domaine, devançant de loin le régime nazi.
Selon le président du Club des prisonniers, Qaddoura Farès, «  un grand nombre de prisonniers ne peuvent même plus bouger de leur lit ou satisfaire leurs besoins fondamentaux . »

En 2014, une grève de la faim entamée par des détenus palestiniens dans l’Etat sioniste avait duré 63 jours, d’avril à juin 2014. Elle s’est soldée par un accord sur l’amélioration toute relative des conditions de détention.
Face à ce phénomène récurrent des prisonniers Palestiniens, l’état hébreu a voté une loi autorisant l’alimentation forcée des grévistes de la faim. Les soignants refusent de se soumettre à cette loi, l’occupant use alors de tous les stratagèmes pour contraindre les détenus à s’alimenter.
Plusieurs témoins rapportent que pour briser leur action, les israéliens ont tout tenté. Certains ont été jusqu’à organiser un gigantesque barbecue devant les murs des prisons sionistes.
Dans les prisons, même scénario, des festins gargantuesques ont été mis sous le nez des prisonniers très affaiblis physiquement. D’énormes repas ont été servis aux gardiens pendant que les prisonniers gisaient dans leur lit.

Hana Shalabi, une prisonnière Palestinienne raconte alors qu’elle était hospitalisée, un garde avait apporté une caisse entière de clémentines et s’amusait à en écorcher la pelure pour laisser l’odeur imprégner la pièce avant de les jeter.
Comme les détenus ont le ventre vide, l’odeur leur est insupportable et leur donne envie de vomir.
L’un de ses amis venu la voir, explique que l’odeur de nourriture était partout présente dans les corridors de l’hôpital.

Des milliers de Palestiniens sont à l’agonie dans les prisons israéliennes, mourant de faim et harcelés quotidiennement par leurs geôliers.
Pourtant c’est l’omerta habituelle côté médias, toujours la même lorsque c’est l’occupant israélien qui est mis en cause.

Si vous ne parvenez pas à visionner la vidéo ci-dessous, CLIQUEZ ICI.

I went into Sound Credit Union in Kent, Wa to pay my bill as normal. The video above will show the discrimination that I faced today. I am a black Muslim woman and was observing Jummah, so I had my hood on. The teller asks me to “take off my hood”. In order to adhere to their policy, I ran outside to get my hijab. When I came back, two men before me were served with no issues, but both were wearing hats. Then I confronted the teller and he told me “it should be no issue, let me get my supervisor for permission,”. Instead of seeking a resolution, she chose to do this…watch the video.

I never want this to happen to anybody and NOBODY should ever be treated this way. Thank you.

Sound Credit Union KIRO 7 News Komo 4 TV The Seattle Times Kent ReporterACLU Nationwide CAIR-Washington State Seattle King County NAACP

Publié par Jamela Mohamed sur vendredi 5 mai 2017

profil de Zoubida Salhoume

Auteur : Zoubida Salhoume

Posté le : 16 mai 2017

Catégorie : Communauté

Vous aimerez aussi :

Commentaires :

0

Avis