Article L’épouse du berger appréhendée violemment avec sa fille par la police et jetée en prison

L’épouse du berger appréhendée violemment avec sa fille par la police et jetée en prison

<:image_article{article=|couper{80}}:>
ZOOM

Dans notre article du 11 mars nous avons relaté le calvaire d’une famille de musulmans propriétaires d’une bergerie dans la commune de Corneilla-la-rivière dans les Pyrénées Orientales.

Pris pour cible par les habitants du hameau, le couple et leurs enfants ont même été condamnés par la justice et jetés en prison. Agressés verbalement et physiquement, les membres de la petite famille n’ont jamais pu dénoncer les actes de violence dont ils ont été victimes. En effet la mairie soutenue par la justice a préféré en faire des coupables et les priver de leur liberté et de leur gagne-pain.
Depuis les animaux de la bergerie meurent de faim sans que la famille ne puisse leur venir en aide puisqu’il lui est désormais interdit de se rendre sur sa propriété. La condamnation inévitable des animaux par manque de soin a poussé la fermière à revenir dimanche nourrir les bêtes mais aussi ses enfants restés à l’abandon depuis son incarcération et celle de son mari.

Mais les policiers avertis par les villageois sont venus l’appréhender violemment avec sa fille âgée de 13 ans. Emprisonnée une nouvelle fois, le sort de ses enfants et de ses bêtes sont actuellement entre les mains de Dieu.
Plus d’une centaine de bêtes ont déjà péri faute d’avoir été nourries.

Une histoire révoltante qui n’a bien sûr pas fait la Une de la presse, car elle met en évidence la partialité des autorités et l’injustice dont sont victimes nombre de musulmans. Un acharnement gratuit dont le but est de se débarrasser d’une famille de musulmans qui gâche le paysage de quelques villageois islamophobes nourris par la haine médiatique et politique.
Plus que jamais, cette famille a un besoin urgent d’une mobilisation de la oumma, des instances et associations contre l’islamophobie.
Ce couple sans histoire vivait paisiblement depuis plus de dix ans dans la commune et du jour au lendemain, voilà l’homme et la femme jetés en prison comme de vulgaires criminels pendant que les enfants sont laissés à leur triste sort et le troupeau abandonné et mourant.
Une histoire qui pourrait arriver à chacun d’entre nous...

profil de Z. S.

Auteur : Z. S.

Posté le : 17 mars 2017

Catégorie : Communauté

Vous aimerez aussi :

Commentaires :

0

Avis