Article [Vidéos choc] Une femme sourde et muette brutalisée avec violence par des policiers irrités par son handicap

[Vidéos choc] Une femme sourde et muette brutalisée avec violence par des policiers irrités par son handicap

<:image_article{article=|couper{80}}:>
ZOOM

Est-ce l’état d’urgence qui a permis à certains gardiens de la paix de libérer leur haine et leur rancœur qu’ils avaient réussi jusque-là à cacher ?
Car depuis l’instauration de mesures drastiques de sécurité et sous prétexte de vouloir combattre le terrorisme, les forces de l’ordre semblent s’être données à cœur joie de traquer du musulman partout où il se « terre ».
Qu’importe la présomption d’innocence ou même de savoir s’il est soupçonné de quelque chose, il lui suffit d’afficher son minois de musulman pour déclencher les foudres de la justice.

Une haine inexplicable qui va plonger une femme sourde et muette au centre d’un cauchemar qui lui vaudra 8 jours d’incapacité temporaire de travail.
Le 27 juillet dernier, une mère de 53 ans accompagnée de sa fille se rend au commissariat du 15e arrondissement de Paris. Venue s’enquérir de son jeune fils détenu par les policiers après avoir, selon ces derniers, acheté un scooter volé, la mère ne s’imaginait pas un instant qu’elle allait vivre un véritable calvaire. Ne pouvant s’exprimer clairement à cause de son handicap, elle aurait irrité les policiers qui ont fini par perdre patience.
Selon Yafa Chaim-Zada sa fille, une dizaine de policiers se sont acharnés sur sa mère, elle le prouve par des photos montrant des hématomes sur le corps de sa mère et une vidéo où l’on aperçoit des policiers traîner une femme à l’extérieur du commissariat avant de l’abandonner près des poubelles...

«  Les policiers ont perdu patience face à son handicap et l’ont frappée, insultée, humiliée et chassée du commissariat à coups de pied sans aucune raison  », relate la fille sur BFMTV.
«  Elle était dans l’incapacité totale de se relever ! Ils l’ont traînée quelques mètres plus loin et au lieu d’appeler les secours, ils l’ont laissée là, au sol, impuissante, à la regarder gémir de douleur  », poursuit-elle. La scène est même filmée par des témoins.
Devant l’état de sa mère, la jeune femme appelle les pompiers «  sous les yeux indifférents de ce mêmes policiers  » qui ont de surcroît placé la mère en garde à vue «  sans aucune notification  » durant deux nuits entières.

La famille a bien sûr porté plainte et décidé de saisir le Défenseur des droits. L’avocate de la plaignante estime que la victime «  a été confrontée à des conditions indignes de détention puisqu’elle n’a pas eu de notification de ses droits, pas d’interprète assermenté au tout début de sa garde à vue. Donc elle n’était pas à même de comprendre ce qui se passait  », rapporte le site BFM TV Paris.

⚠️APPEL A TEMOINS

‼️CECI N'EST PAS UNE INCITATION À LA HAINE, NOUS CHERCHONS DES PERSONNES SUSCEPTIBLES D'AVOIR ÉTÉ PR...

Publié par Yaafa Chaim sur jeudi 3 août 2017

profil de Zoubida Salhoume

Auteur : Zoubida Salhoume

Posté le : 11 août 2017

Catégorie : Communauté

Vous aimerez aussi :

Commentaires :

0

Avis