Article Les États-Unis libérateurs ? Regardez ce qu’est devenue l’Irak depuis l’intervention américaine

Les États-Unis libérateurs ? Regardez ce qu’est devenue l’Irak depuis l’intervention américaine

<:image_article{article=|couper{80}}:>
ZOOM

Quatorze ans après la chute de feu Saddam Hussein, le 9 avril 2003 où en est l’Irak ? Ce pays qui brillait par ses richesses, son économie florissante et ses aides sociales à faire pâlir de jalousie plus d’un pays, n’en déplaise à ceux qui l’ont mise à feu et à sang.

Que sont devenus ceux qui criaient «  à mort Saddam, le dictateur  » ?
Kadom Al Jaburi fait partie de ces hommes qui ont déboulonné la statue de Saddam avec une masse, une image qui a fait le tour du monde et qui a servi la propagande occidentale.
Mais plus d’une décennie plus tard, Kadom est bien amère, il regrette aujourd’hui le régime de Saddam Hussein.
«  Si je pouvais récupérer cette statue et la remettre en place, là où elle était, je le ferais  », a-t-il confié à FranceInter.
Le pays est aujourd’hui livré aux mains des pillards, des terroristes et des pantins à la solde des bourreaux du peuple Irakien.
Les chrétiens d’Irak vous rappelleront que le vice-Président était chrétien et que le Président lui-même construisait des églises, qu’en est-il aujourd’hui ?
Le taux d’alphabétisme était l’un des plus hauts et les femmes occupaient des postes de cadres, qu’en est-il aujourd’hui ?

Les soins de santé publique étaient gratuits et le personnel soignant pouvait circuler librement sans craindre pour sa vie. Les policiers vaquaient à leurs occupations, assuraient la circulation à l’époque où les feux de signalisation fonctionnaient encore.
Durant le régime de Saddam, les écoliers n’ont jamais dû payer un seul repas à la cantine ni de fournitures scolaires, mais aujourd’hui il n’y a plus d’écoles et plus d’élèves. Les mères de famille n’ont plus les moyens de nourrir les leurs, faute de travail et le risque permanent de mourir à tous les coins de rue.

La guerre en Irak, initiée par les Etats-Unis sous prétexte que l’Irak détenait des armes de destruction massive, va donner lieu à un l’un des plus grands massacre de masse au monde. Plus d’un 1,3 millions d’Irakiens sont tués par la coalition occidentale pour lutter « contre le terrorisme ».
Mossoul n’est plus qu’un amas de ruines. Pourtant la ville était le principal pôle commercial en raison de son emplacement géographique. Réputée pour ses tissus et son marbre, la ville n’est plus aujourd’hui que l’ombre d’elle-même. Les monuments historiques ont été détruits tout comme ses prestigieuses mosquées.

Après l’Irak, l’oncle Sam et ses alliés se sont occupés d’autres pays musulmans poursuivant ainsi leur plan diabolique, redessiner la carte du Moyen-Orient comme l’avait préconisé en son temps, l’ancien président américain Georges W. Bush.

profil de Zoubida Salhoume

Auteur : Zoubida Salhoume

Posté le : 14 juillet 2017

Catégorie : En vrac

Vous aimerez aussi :

Commentaires :

0

Avis