Article [Choc] Un médecin islamophobe a ouvertement déclaré : « je refuse les patients barbus et les voilées »

[Choc] Un médecin islamophobe a ouvertement déclaré : « je refuse les patients barbus et les voilées »

<:image_article{article=|couper{80}}:>
ZOOM

Suite aux récents événements à Paris, Stéphane Résimont, un médecin bruxellois a pris une décision aussi étonnante que scandaleuse. En effet, il a décidé de ne plus accueillir au sein de son cabinet les «  patientes voilées accompagnée de leurs maris barbus  », nous apprend le quotidien la Nouvelle Gazette dans son numéro du samedi 15 janvier.

Ce spécialiste ORL a expliqué : «  J’ai pris deux décision, 1. Couple barbu-voilée en consultation : désolé, trop dangereux, je refuse. Ce n’est pas du racisme, mais une question de sécurité, de survie. 2. Je quitte l’Europe progressivement pour m’installer sous d’autres cieux. C’est IRRÉVERSIBLEMENT pourri ici.  »

[ Ne manquez plus aucune info et rejoignez vite Halalbook, le réseau social des musulmans sur Facebook en cliquant ICI ! ]

Stéphane Résimont a déclaré au quotidien avoir «  peur  » depuis la journée tragique du 7 janvier : «  Quand un homme barbu vient en consultation, je ne suis plus à l’aise et j’ai peur. J’ai ressenti de l’aversion et une crainte réelle. C’est un sentiment humain, licite  ».
L’homme se dit pourtant non raciste et ose préciser qu’il a des amis “musulmans” qui pensent comme lui...

Il ne sait d’ailleurs pas encore comment il devra procéder. «  Oui, il y a le serment d’Hippocrate et la déontologie, qui m’obligent à soigner tous les patients. C’est pour cela que c’est délicat. Peut-être que j’avancerai une urgence s’il se trouve sur les personnes sont déjà installées dans la salle d’attente de mon cabinet. Car ce n’est pas évident de savoir à priori comment les gens sont vêtus quand ils prennent rendez-vous par téléphone [...] Je dirais clairement les choses, à savoir qu’ils me font peur et que je ne peux pas les traiter.  »

Ce médecin avait déjà fait parler de lui puisqu’il a été inculpé en mai 2011 de l’assassinat en 2004 de son bébé handicapé, avant d’être blanchi fin 2014.

Les événements, tels que ceux du 7 janvier à Paris, sont constamment relayés par les médias de masse de tel sorte à attaquer l’Islam. Il n’est donc pas étonnant que ce type d’actes islamophobes se multiplient.
Espérons juste que la justice se montre intraitable pour traduire les auteurs de ces actes devant les tribunaux.

profil de Rédaction alNas

Auteur : Rédaction alNas

Posté le : 19 janvier 2015

Catégorie : En vrac

Vous aimerez aussi :

Commentaires :

0

Avis