Article [Enquête inédite] « J’ai infiltré des musulmans ! »

[Enquête inédite] « J’ai infiltré des musulmans ! »

<:image_article{article=|couper{80}}:>
ZOOM

Journaliste à Radio-Canada depuis 2009, Lili Boisvert est une animatrice hors du commun et totalement déjantée. Bloggeuse, hipster, elle choque par son franc parler et aucun sujet aussi tabou soit-il ne l’effraie.
Habituée à choquer la petite bourgeoisie bien-pensante canadienne, elle s’évertue à enfoncer le clou là où ça fait mal.
Démystifier les stéréotypes, telle est sa raison d’être, alors quoi de plus naturel pour celle qui rue dans les brancards que de s’attaquer au sujet de prédilection de la sphère médiatico-politique, celui dont tout le monde susurre le nom, l’incarnation même du “mal absolu”, le musulman...

Dans un article intitulé «  J’ai infiltré des musulmans (enquête INÉDITE)  », la célèbre bloggeuse nous promet de l’action et des sueurs froides. Une enquête édifiante menée au péril de sa vie qui décrit les horreurs liées à un quotidien pour le moins singulier. Lili Boisvert a pris son courage à deux mains et c’est sans filet qu’elle plonge au cœur d’un univers peuplé de musulmans.
Minute par minute, elle va retracer le quotidien de trois “dévots” musulmans, durant toute une journée elle va les suivre et consigner patiemment leurs étranges activités …
Une enquête qui risque de raviver la polémique...
Âmes sensibles s’abstenir.


Rapport par Lili Boisvert
«  Les musulmans effraient plusieurs personnes. Mais comme je suis une journaliste extrêmement courageuse qui ne recule devant rien, je suis allée en noyauter. Des musulmans. Des vrais de vrais. Munie de mon seul calepin de notes, bravant tous les périls, j’ai infiltré trois dévots de cette religion : Essraa, Shahad et Reda. J’ai consigné avec sang-froid leurs activités pendant une journée entière. Voici le rapport troublant de mon enquête de terrain.

Essraa à la bibliothèque
7 h 50 – Dimanche. Essraa, musulmane, se lève, prend une douche, s’habille et se maquille.
8 h 30 – Elle mange des olives et du fromage. Mais ce n’est pas tout ! Elle avale aussi un yogourt qu’elle a saupoudré de flocons d’avoine.
9 h 32 – Essraa s’en va à la bibliothèque. Elle est étudiante et doit remettre un travail scolaire mardi. Elle se met donc au boulot.
11 h 14 – Essraa a un peu faim. Elle quitte la bibliothèque et entre dans un café. Elle commande un double espresso, court, et un morceau de tarte aux pommes. Elle s’assoit.
11 h 23 – Essraa n’essaie pas de me convaincre de porter le voile.
11 h 27 – Sans crier gare, Essraa sort son téléphone de son sac. Elle ouvre Facebook. Trois notifications et un message. C’est son ami qui lui demande de lui envoyer une photo de la feuille de consignes pour le travail de mardi.
11 h 28 – Essraa envoie à son ami une photo de la feuille de consignes.
11 h 29 – Son ami lui répond merci.

[Je quitte Essraa et vais rejoindre une autre musulmane, Shahad, dans un centre commercial.]

12 h – Shahad finit de bruncher avec une amie au restaurant. Elle a mangé une omelette végétarienne avec des toasts de pain brun et elle a bu un latté.
12 h 40 – Shahad se rend dans un magasin Sports Experts. Elle se met directement en file pour la caisse. Pourquoi ? Mystère.
12 h 42 – C’est le tour de Shahad à la caisse. Elle va au comptoir et y pose un sac. Elle plonge la main à l’intérieur pour en sortir des lunettes de ski. Elle souhaite les retourner au commerçant parce qu’après les avoir essayées en vacances, à Whistler, elle trouve qu’elles s’embuent trop. Peut-elle se les faire rembourser ? La caissière examine la facture. Suspense.
12 h 43 – Oui, le magasin peut les reprendre, car elle a respecté la politique des 15 jours pour les retours. La caissière procède à la transaction.
12 h 49 – Sortie du Sports Experts.
12 h 52 – Shahad ne me juge pas parce que je mange du porc.
13 h 08 – Shahad entre dans un magasin Mountain Equipment. Elle cherche un modèle de pantalon précis. Retournement de situation : il ne reste plus de ce modèle. Elle est déçue, mais pas tant que ça.
13 h 12 – Sortie du centre commercial. Il neige fort. Shahad me donne un lift jusqu’au métro.

[Je vais rejoindre un dernier musulman, Reda.]

15 h 15 – Reda va à la fruiterie. Il achète des légumes et des sauces.

Reda à l’épicerie
16 h – Il entre dans un restaurant mauritanien pour acheter du couscous.
16 h 05 – Reda n’essaie pas de me voler ma job.
16 h 34 – Reda prépare un fondant au chocolat parce qu’il reçoit sa famille à souper.
Dans un bol, il mélange des œufs, de la farine, du sucre, des pépites de chocolat, du lait et de la crème. Il remue le tout et verse la mixture dans des moules à muffins, qu’il met ensuite au four, deux minutes, à 275 degrés Fahrenheit.
18 h – Sa mère et ses deux frères arrivent chez lui pour souper.
21 h – Le souper est terminé. Reda commence à faire la vaisselle quand, tout à coup, sa mère l’arrête ! Elle lui dit : « Laisse, laisse, je m’en occupe. » Reda répond : « Non, non, c’est bon, maman, je vais la faire. » La mère de Reda insiste : « Laisse, je m’en occupe ! » Là, Reda dit : « OK. »
22 h 54 – Sa famille s’en va.
23 h 10 – Reda va s’allonger sur le divan. Il joue à King of Avalon, un jeu de guerre et stratégie sur téléphone intelligent.
23 h 33 – Reda perd une guerre. Il ferme King of Avalon et ouvre Trivia Crack, un jeu de questions générales. Il gagne.
23 h 50 – Reda boit un verre d’eau.
Minuit – Il va se coucher.

Fin.
(J’espère que je vais remporter un prix Judith-Jasmin.)
 »

profil de Zoubida Salhoume

Auteur : Zoubida Salhoume

Posté le : 17 février 2017

Catégorie : En vrac

Vous aimerez aussi :

Commentaires :

0

Avis