Article Le gouvernement Macron impose huit nouveaux vaccins obligatoires dès 2018

Le gouvernement Macron impose huit nouveaux vaccins obligatoires dès 2018

<:image_article{article=|couper{80}}:>
ZOOM

Comme avec chaque nouveau gouvernement, de fraîches décisions sont imposées aux Français, afin de faire la démonstration d’un pouvoir omnipotent.
Mais peut-on fermer les yeux et accepter n’importe quelle réforme, surtout quand celle-ci touche à la santé de nos enfants ?
La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a annoncé l’obligation de huit nouveaux vaccins pour les nouveaux-nés.

Ainsi, cette extension portera le nombre de vaccins obligatoires à onze à partir de début de 2018.
Selon la ministre cette modalités répond à «  un problème de santé publique  » mais déjà de nombreux parents ne sont pas favorables à injecter autant de vaccins à leurs enfants de âgés 0 à 2 ans.
En effet, aujourd’hui seulement trois vaccins sont obligatoires [diphtérie, tétanos et poliomyélite (DTP)] et huit autres sont seulement recommandés (la coqueluche, le virus de l’hépatite B, la bactérie Haemophilus influenzae, le pneumocoque, le méningocoque C (bactérie provoquant les méningites) et les virus de la rougeole, des oreillons et de la rubéole).

De nombreux opposants manifestent leurs désapprobation comme des scientifiques, parents ou partisans du bio ou non.Tous s’inquiètent d’une vaccination systématique des nourrissons contre autant de maladies.
De nombreuses pétitions contre l’obligation des onze vaccins circulent sur internet et en particulier celle-ci qui compte aujourd’hui plus de 320000 signataires.

https://petitions.santenatureinnovation.com/macron-vaccination-de-force/?utm_source=TRS&utm_campaign=vax2

profil de Rédaction alNas

Auteur : Rédaction alNas

Posté le : 16 juillet 2017

Catégorie : En vrac

Vous aimerez aussi :

Commentaires :

0

Avis