Article Pierre Ménès accuse la FFF de racisme envers Karim Benzema

Pierre Ménès accuse la FFF de racisme envers Karim Benzema

<:image_article{article=|couper{80}}:>
ZOOM

Il avait d’abord réfuté l’idée que la mise à l’écart de Karim Benzema de l’équipe de France pouvait être apparentée à un quelconque racisme de la part de Didier Deschamps ou de la FFF.

C’était en 2015, le journaliste sportif Pierre Ménès avait été très clair à ce sujet : «  La communauté arabe prend cette affaire Benzema pour une attaque personnelle. Il ne faut pas mélanger les choses et devenir parano. Si Benzema a une mauvaise image en France, c’est en grande partie à cause de lui  ».
Pour Ménès l’affaire n’avait rien à voir avec les origines du joueur du Real Madrid, il n’était pas question de racisme.
Pour preuve dit-il : «  Ryad Boudebouz a beau être algérien, mais c’est un garçon délicieux. Il n’a jamais de problème en France . »

Mais depuis son discours a radicalement changé. Le consultant de Canal + a donné dimanche sur le plateau du Canal Football Club une toute autre version du délit de « sale gueule » dont est victime Karim Benzema chez les Bleus.
Selon Ménès : «  Deschamps pense que Benzema nuit au groupe, il veut une équipe de Oui-Oui...  », a-t-il déclaré, ajoutant : «  Benzema – Griezmann – Mbappé, ça ressemblerait vraiment à une attaque de champions du monde . »
Puis le journaliste est revenu sur la qualification du Real Madrid en finale de la Ligue des Champions et le camouflet infligé au Madrilène par les Bleus qui n’ont pas daigné saluer sa brillante prestation.

Le journaliste de Canal + confirme finalement les propos de Benzema qui avait déclaré en juin 2016 que «  Deschamps a cédé sous la pression d’une partie raciste de la France  ».
L’ex candidat à la présidentielle, Benoît Hamon avait lui-même tenu les mêmes propos : «  Il y a en France un climat raciste qui existe et qui est fort. Pour certains, Benzema était l’archétype du jeune joueur issu de la banlieue, non respectueux de la République. C’est révélateur des failles de la société française et de sa mauvaise conscience vis-à-vis de la jeunesse des quartiers  ».

Le buteur de 29 ans a été mis sur la touche à cause du racisme qui gangrène le milieu sportif contaminé par un fléau présent dans tous les domaines qu’ils soient privés ou publics.

profil de Z. S.

Auteur : Z. S.

Posté le : 18 mai 2017

Catégorie : En vrac

Vous aimerez aussi :

Commentaires :

0

Avis