Article Netanyahou : « Si l’Europe n’arrête pas le boycott contre Israël, nous allons détruire ce continent »

Netanyahou : « Si l’Europe n’arrête pas le boycott contre Israël, nous allons détruire ce continent »

<:image_article{article=|couper{80}}:>
ZOOM

Le boycott contre les produits israéliens représente une arme contre laquelle l’état sioniste peine à trouver des solutions. Et comme à son habitude, l’Etat sioniste est prêt à tout pour arriver à ses fins et pour cela il n’hésite pas à menacer ouvertement l’Europe.
Le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou accuse plusieurs pays européens de financer des organismes qui refusent de reconnaître l’état juif et appellent à le boycotter.

L’Etat sioniste a investi plusieurs millions d’euros dans le but de contrer le boycott dont il est victime.
Dans ce cadre, une vidéo a été diffusée par la fondation Hallelu chargée de promouvoir une image positive de l’état hébreu. Dans le clip d’animation qui n’est pas une création originale mais un détournement d’un court-métrage réalisé par le studio américain HouseSpecial, l’Etat sioniste met en garde les Européens qu’il d’effacera de la carte leur continent s’ils ne font pas barrage au mouvement Boycott Désinvestissement et Sanctions (BDS).
La vidéo postée sur Facebook a été vue des dizaines de milliers de fois. Dans ce clip d’une durée d’une cinquantaine de secondes, l’état hébreu est incarné par un monstre de pierre avec une étoile de David sur l’épaule qui empêche un énorme rocher de s’abattre sur un gentil village médiéval situé en contrebas, censé représenter l’Europe. Le rocher flanqué de symboles de Daech et des brigades al-Qassam du Hamas est la menace et le monstre c’est l’allié sioniste qui va tout tenter pour sauver la petite Europe si vulnérable.
Le rocher dévale à toute allure le flanc de la montagne et le super héros s’interpose et évite ainsi le drame, un édifice sera tout de même touché au passage. Un geste qui fait l’honneur du « monstre » mais que le village interprète mal après l’effondrement de l’un de leurs édifices. Les villageois (européens) vont alors décider de s’attaquer au monstre sans arriver à lui causer le moindre dommage, des pancartes hostiles à Israël sont brandies « boycottez Israël » et des rochers avec le logo de BDS sont jetés sur la bête en pierre.

Le monstre perd alors patience et décide de se retirer de la trajectoire du rocher qui finit par détruire totalement le village. Le clip s’achève avec deux slogans « Israël combat votre guerre » et « supportez Israël ».
Le message de propagande aussi simplet soit-il est clair, si l’Europe ne soutient pas l’Etat sioniste et accepte les dommages « collatéraux » de cette guerre (des milliers de civils Palestiniens tués), l’Etat sioniste va les abandonner à leur triste sort, l’extinction.

La Fondation Hallelu compte comme « membres fondateurs » un journaliste Ben Dror Yemini du quotidien israélien Yediot Ahronot, le professeur Dr. Mordechai Kedar de l’Université Bar Ilan et un patriarche grec orthodoxe porte-parole du Père Gabriel Nadaf, la fine fleur de la propagande sioniste.
Yemini a préconisé de déporter les non-juifs dans des centres afin de les empêcher d’avoir des enfants avec des femmes juives, le chercheur israélien Kedar a suggéré le viol des mères et des sœurs de Palestiniens comme une arme de dissuasion afin d’empêcher toutes tentatives d’attentat contre l’Etat sioniste et Nadaf quant à lui œuvre pour que les citoyens palestiniens chrétiens soient enrôlés dans l’armée israélienne.
Des autres membres de Hallelu sont des proches de Netanyahou et ont même fait partie de son gouvernement.

L’objectif de la fondation est de lancer une campagne d’envergure afin de défendre l’Etat sioniste contre les accusations de violations des droits de l’homme mais aussi de poursuivre tout site Web, journal, réseau de télévision dans l’Etat sioniste et à l’étranger qui «  répandent des mensonges sur les opérations d’Israël  ». Le but étant d’imposer l’idée que toutes les organisations anti-israéliennes haïssent les juifs et ciblent les juifs parce qu’ils sont juifs.

En 2016, le député Ysrael Katz a menacé, devant le Likoud, les activistes BDS d’une «  élimination ciblée  ».

profil de Z. S.

Auteur : Z. S.

Posté le : 18 avril 2017

Catégorie : Politique

Vous aimerez aussi :

Commentaires :

0

Avis