Article [Syrie] Suite à un bombardement, les Etats-Unis démolissent une mosquée : 46 morts !

[Syrie] Suite à un bombardement, les Etats-Unis démolissent une mosquée : 46 morts !

<:image_article{article=|couper{80}}:>
ZOOM

L’investiture de Donald Trump démontre qu’au-delà de la couleur politique, les présidents américains ont tous le même objectif. Leur détermination à l’égard des pays musulmans est la même, bombarder sans se poser de questions.

La Syrie est en proie depuis des années à une guerre menée sans merci, prise en otage par le régime syrien, les terroristes de Daesh et enfin la coalition arabo-occidentale, ses victimes se comptent par dizaines de milliers.
Mais quelle importance peuvent avoir quelques musulmans tués, dussent-ils être des dizaines de milliers, aux yeux de ceux qui l’ont décidé, planifié et organisé ?
Aucune, si l’on dénombre les bombardements qui se poursuivent dans l’indifférence générale.

Jeudi 16 mars c’est une mosquée du village d’Al-Jineh de la province d’Alep qui a fait les frais de frappes intensives américaines, 46 fidèles ont perdu la vie selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH) qui souligne qu’il s’agit d’un premier bilan.
Ces morts-là, les médias en ont l’habitude, ils n’ont même plus droit à un filet dans la presse ou à un commentaire dans les journaux télévisés. Des musulmans massacrés par dizaines, une information qui fait désormais partie du quotidien dont plus personne ne s’émeut. Les interventions militaires principalement aériennes sont dirigées par les Etats-Unis et ces derniers ne s’embarrassent pas de remords face à la multiplication des victimes collatérales.
La frappe aérienne qui a décimé les 46 fidèles de la mosquée réunis après la prière du soir était dirigée par les Etats-Unis. Pourtant les militaires américains nient leur responsabilité dans ce carnage mais reconnaissent avoir effectué une frappe dans le nord de la Syrie.

«  Les forces américaines (ont) effectué une frappe aérienne sur un rassemblement d’Al-Qaïda en Syrie, le 16 mars, dans la province d’Idlib, tuant plusieurs terroristes  » ; a déclaré le Commandement des forces américaines au Moyen-Orient (Centcom) cité par l’AFP.
Cependant devant l’évidence, celui-ci a bien été obligé d’admettre que la location précise de la frappe est la même que celle qui a touché le lieu de culte.

Si vous ne parvenez pas à visionner la vidéo ci-dessous, CLIQUEZ ICI.

شاهد | الدفاع المدني ينقذ الضحايا من تحت الأنقاض بعد القصف الجوي على جامع في بلدة الجينة بريف حلب الغربي راح ضحيته عشرات الشهداء والجرحى

#سورية #سوريا #حلب_اليوم

Publié par ‎Halab Today TV قناة حلب اليوم‎ sur jeudi 16 mars 2017

profil de Z. S.

Auteur : Z. S.

Posté le : 20 mars 2017

Catégorie : Politique

Sponsorisé

Vous aimerez aussi :

Commentaires :

0

Avis