4 septembre 2018 | 10.88K vues | 0 commentaire

Top 10 des aliments les plus dangereux pour la santé !

Image de l'article Top 10 des aliments les plus dangereux pour la santé !
ZOOM

Lisez-vous attentivement les étiquettes de vos produits alimentaires avant de les consommer ? Yaourt à la couleur bizarre et viande et poisson à l’odeur douteuse, sont autant d’indicateurs qui vous signalent que la date de péremption est largement dépassée.

Vous ne voulez pas risquer une intoxication alimentaire et vous faites bien.

Mais qu’en est-il de ces produits qui ont l’air si appétissants et dont on nous vante les bienfaits sur la santé ?

Ceux dont il ne viendrait jamais à l’esprit de se méfier, et dont pourtant la consommation peut s’avérer mortelle. Car certains aliments, en apparence inoffensifs, peuvent conduire directement aux urgences. Voici dix des produits que vous mangez peut-être régulièrement et dont vous devriez-vous méfier :

La feuille de rhubarbe

En compote avec de la pomme ou en tarte, la rhubarbe est excellente, pourtant ses feuilles vertes sont pleines de toxines et peuvent provoquer de graves troubles tels que des convulsions et des soucis respiratoires. Elles peuvent même vous plonger dans le coma, de même que la tige rouge contient un acide nocif, nommé acide oxalique ! Prenez donc garde, une consommation excessive de rhubarbe peut tuer !


Les noyaux des fruits

Même si vous ne consommez que les fruits qui sont excellents pour la sante, sans leurs noyaux, il vous arrive peut-être de les sucer. Un noyau de cerise, d’abricot ou de prune, c’est si bon, mais saviez-vous qu’il contient un acide cyanogène extrêmement dangereuse pour l’homme ? Autrement dit, à chaque fois que vous suçottez un noyau, vous mettez votre vie en danger.


Les cacahuètes

Même si elles sont inoffensives pour la plupart des gens, elles peuvent s’avérer mortelles pour ceux qui souffrent d’allergies à l’arachide.
En France, ce sont plus de 50.000 personnes qui en sont victimes, les symptômes sont le gonflement des lèvres, l’urticaire, les vomissements, etc… Ceux qui en souffrent, sont conscients qu’une seule cacahuète peut les tuer. Il est dès lors important de bien lire et d’analyser les étiquettes des produits, car la plupart des aliments contiennent des traces d’arachide.


L’eau

Comment est-ce possible, alors qu’il est recommandé d’en boire au moins 1.5 litres par jour pour notre santé ? S’il est effectivement conseillé de bien s’hydrater et de boire régulièrement de l’eau pour compenser la déperdition lors de la transpiration, il convient toutefois de ne pas en abuser. Car une consommation excessive d’eau peut provoquer une intoxication hydraulique. Le principe ? Un trop plein d’eau a pour effet de troubler l’électrolyte dans votre cerveau. Boire une quantité d’eau supérieure à notre masse corporelle, peut avoir des effets tragiques, alors on boit, mais sans exagérer !

La noix de muscade

Utiliser pour relever les plats, la noix de muscade, aux arômes puissants peut en cas de surconsommation donner des hallucinations. En effet elle présente les mêmes conséquences que les amphétamines et peut créer des dégâts dans votre cerveau en provoquant des nausées, des palpitations et un arrêt cardiaque.


Le haricot rouge

Saviez-vous que le haricot rouge est l’un des haricots secs le plus consommé au monde ?
Riche en protéines, en calcium, en magnésium, en potassium, en vitamine B9… il est dépourvu de graisses, contrairement à celles de sources animales.
Ces caractéristiques en font un atout important pour la santé, contribuant à un régime alimentaire équilibré, à moindre coût !
Consommé cuit, il ne risque pas d’être mangé cru, car il contient des quantités élevées de phytohémagglutinine qui peuvent provoquer des empoisonnements monograstriques chez l’homme.


Les noix de Cajou

La noix de Cajou est un amuse bouche de qualité très appréciée et nous aimons en grignotter quelques unes avant de passer à table. Il ne faut toutefois pas perdre de vue, qu’elles sont composées de substances chimiques, l’urushiol, qui peuvent être mortelles si nous les mangeons en grandes quantités. Mais une fois cuites à la vapeur, elles ne présentent plus aucun danger, comme celles qui sont vendues dans les commerces.


Les fruits pendant ou après votre repas

Après avoir mangé, il n’est pas rare de prendre en dessert, un fruit plutôt qu’une viennoiserie, histoire de garder la ligne. Mais pourquoi éviter de manger un fruit pendant ou après le repas ?
Les fruits sont absorbés très rapidement, passant par l’estomac puis absorbés dans les intestins. Lorsque ces fruits sont combinés avec des céréales, de la viande ou des produits secs, ils peuvent rester trop longtemps dans le système digestif et commencer à fermenter. Cela peut endommager les parois de vos intestins, entre autres.

Les céréales pour enfants

Adorées par les enfants et encensées par les parents, les céréales sont chaque matin généreusement servies aux petits comme aux grands. Pourtant les céréales se composent essentiellement de (mauvais) sucres, de céréales OGM et de colorants.
Censées “donner de l’énergie toute la matinée”, elles sont en réalité tout le contraire d’une nourriture saine.
La promesse d’un apport en nutriments suffisant est surtout apporté par le lait qui est servi avec les céréales.

Le pop-corn au micro-ondes

Le pop-corn fait partie de ces nombreux aliments vendus prêts à l’emploi. Emballer dans un sachet à faire éclater au micro-ondes, il suffit de quelques minutes pour le déguster. Son étiquette « léger » finira de vous convaincre. Mais à défaut de gras, il contient une énorme quantité de sel et de plus, la vapeur qui s’en échappe contient une bonne cinquantaine de produits chimiques dont le diacetyl, qui est un produit extrêmement toxique lorsqu’il est chauffé et transformé en vapeur.
La solution ? Acheter des grains de maïs et préparez vos pop-corns vous-mêmes !



profil de Z.S

Auteur : Z.S

Posté le : 4 septembre 2018

Catégorie : Alimentation

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous