Publié le | 1.13K vues | 0 commentaire

Diam’s était accro aux médicaments avant sa conversion à l’Islam

Image de l'article Diam's était accro aux médicaments avant sa conversion à l'Islam
ZOOM

D’origine chypriote, Diam’s (elle prend ce pseudo dès 14 ans) arrive en France à l’âge de trois ans ou sa mère lui fait découvrir le rap...Sur Instagram, elle vient de révéler à ses abonnés être accro aux médicaments et qu’elle lutte depuis plusieurs années contre cette dépendance.

Elle a été jusqu’à prendre « neuf médicaments par jour ».

Pour la première fois depuis plusieurs années, elle accepté de d’évoquer cette période.

Un grand nombre de personnes me demande comment je m’en suis sortie. Il est vrai que je ne me suis pas attardée dessus dans mon grand livre mais avant ma conversion à l’Islam, je me suis retrouvée avec neuf cachets à prendre par jour.

Apres avoir publié son autobiographie, l’ancienne chanteuse convertie à l’Islam confie avoir tenté à plusieurs reprises de tout arrêter, mais le manque a été horrible.

J’ai voulu tout arrêter d’un coup. J’ai fini dans une ambulance. Le choc fut trop violent.

C’est grâce à un psychiatre qu’elle a réussi à s’en sortir.

Il m’a aidée à réduire les doses sur plusieurs mois. Il m’a indiqué comment cesser progressivement chaque médicament. Nous le savons bien, derrière la dépendance aux cachets, il y a de nombreuses souffrances, blessures, ou questions existentielles laissées sans réponse.

Diam’s avait déjà évoqué sa dépression dans son livre.

C’était donc ça la dépression : ne plus rien ressentir, ne plus avoir envie de rien, passer son temps à compter les heures, regarder la télévision sans s’y intéresser, et scruter le plafond sans arrêt. En fait, pour moi, c’est un état où tu prends conscience de l’absurdité des choses et du vide de ta vie, et dans un certain sens, c’est un réveil insupportable.

profil de Samir Salhoume

Auteur : Samir Salhoume

Publié le : 13/11/2019 à 11:15

Catégorie : Buzz

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous