Publié le | 2.54K vues | 0 commentaire

Inde : McDonald’s menacé de boycott car elle sert de la viande Halal

Image de l'article Inde : McDonald's menacé de boycott car elle sert de la viande (...)
ZOOM

McDonald’s a fait face à des appels de boycott en Inde de la part des hindous de droite après que la chaîne de restauration rapide mondiale a déclaré que ses points de vente servaient de la viande halal.

La controverse a éclaté après que McDonald’s India ait déclaré dans une réponse Twitter que tous ses restaurants étaient certifiés Halal.

Tous nos restaurants possèdent des certificats HALAL. Vous pouvez demander aux directeurs de restaurant respectifs de vous montrer le certificat pour vous satisfaire et confirmer votre confirmation


, a déclaré la société de restauration rapide dans une réponse à un utilisateur.

La viande que nous utilisons, dans nos restaurants, est de la plus haute qualité et provient de fournisseurs agréés par le gouvernement et certifiés HACCP (Analyse des risques et maîtrise des points critiques)


, at-il tweeté.

Cependant, la réponse a provoqué la colère de nombreuses personnes sur Twitter, qui ont appelé au boycott de la chaîne de restauration rapide américaine, le hashtag #BoycottMcDonalds étant en vogue en Inde.

Beaucoup se demandaient pourquoi McDonald’s servait de la viande de Halal en Inde, où 80% des 1,3 milliard d’habitants sont des hindous.

Le mot arabe "Halal" en ce qui concerne les aliments, se réfère à la viande et aux produits contenant de la viande préparés sur la base du droit islamique. Il s’agit d’abattre des animaux selon la tradition musulmane.

Un utilisateur a écrit : « C’est une attaque flagrante et intentionnelle contre les croyances hindoues. L’Inde est à 80% hindoue et il y a 4% de Jain, de Sikhs et de Bouddhistes. Mais McDonalds a trahi ces 84% ​​de personnes juste pour apaiser la 14% de musulmans [sic]. »

"Il est temps que les gens de toutes les religions indiennes #BoycottMcDonalds", a-t-il ajouté.

De nombreux utilisateurs de Twitter ont également éludé l’hypocrisie de certaines personnes qui, plus tôt ce mois-ci, avaient appelé les musulmans à ne pas abattre des animaux sacrificiels lors de l’Aïd el-Adha et à célébrer une Aïd "respectueuse de l’environnement".

Certains militants ont déclaré qu’il s’agissait d’un autre cas de groupes hindous de droite trouvant une occasion d’attaquer des musulmans.

C’est une atmosphère absolument islamophobe qui existe actuellement en Inde et chaque occasion est utilisée par les hindous de droite pour attaquer les musulmans


, a déclaré à Al Jazeera Shabnam Hashmi, un militant basé à New Delhi.

Mais Vishnu Gupta, président national de Hindu Sena - un groupe de droite - a déclaré que M. Mcdonald ignorait les sensibilités des hindous.

"McDonald’s ne peut pas imposer de viande halal sur une vaste partie des hindous qui mangent de la jhatka", a-t-il déclaré, évoquant le massacre de jhatka, au cours duquel la tête de l’animal est coupée d’un seul coup.

"Leurs sensibilités ne peuvent être ignorées. Si McDonald’s peut garder en considération les sensibilités d’un groupe particulier, pourquoi ignore-t-il les autres ?" dit-il à Al Jazeera.

Gupta a averti :

Si Mcdonald’s ne change pas sa politique et commence à servir à la fois le Halal et le jhatka dans ses points de vente en Inde, nos hommes vont bientôt manifester contre la chaîne alimentaire dans les rues.

McDonald’s n’est pas la première société à avoir affronté l’ire des groupes de droite hindous en Inde pour avoir servi de la viande Halal.

Le mois dernier, IndiGo, une compagnie aérienne à bas prix, a fait face à une campagne en ligne appelant à son boycott pour avoir servi de la viande Halal sur ses vols.

Le refus d’un homme de 40 ans de recevoir de la nourriture de la part d’un livreur musulman de Zomato au début de ce mois a suscité un débat public sur la montée de l’islamophobie en Inde, qui compte près de 170 millions de musulmans.

La société de distribution de nourriture a répondu en déclarant que "La nourriture n’a pas de religion. C’est une religion".

Mais tout le monde n’a pas été dérangé par l’utilisation du menu Halal.

"En tant que non-musulman, je ne me soucie pas de la provenance de mon poulet. Je suis plus préoccupé par la transformation, le conditionnement, la quantité de nutrition et les substances cancérigènes qu’il contient", a déclaré Sushmita, chercheur basé à New Delhi, qui n’a donné qu’un nom.

"Cette confrontation quotidienne d’une communauté avec une autre, dans des affaires qui étaient auparavant privées ou qui ne concernaient pas un public plus large, est un moyen lent et régulier d’essayer d’inculquer la haine dans le tissu même de la société et de garder une communauté toujours vivante. pour qu’ils se sentent de moins en moins en sécurité ", a-t-elle confié à Al Jazeera.

Nishita Sood de Delhi a déclaré à Al Jazeera que cette campagne n’était rien d’autre qu’une forme de préjugé et de sectarisme à l’encontre des musulmans.

"La nation tout entière en souffre. Ils ne font que résoudre un problème qui ne le concerne pas à cause de leur haine", a-t-elle déclaré.

profil de Ayyoub Lasri

Auteur : Ayyoub Lasri

Publié le : 27/08/2019 à 14:15

Catégorie : Buzz

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous