16 décembre 2018 | 8.76K vues | 0 commentaire

Quand les occidentaux exportent leur racisme au Maroc, voilà ce que cela donne !

Image de l'article Quand les occidentaux exportent leur racisme au Maroc, voilà ce que cela (...)
ZOOM

Certaines personnes d’origine maghrébine sont régulièrement confrontées au racisme lorsqu’elles sont à la recherche d’un appartement à acheter ou à louer, voire même lors d’une réservation dans un hôtel.
Rien de nouveau à l’horizon lorsque l’on vit en Europe et que notre prénom ne sort
pas du calendrier chrétien.

Mais qu’en serait-il s’il vous arrivait la même chose et que cela se passe dans un pays musulman ? Si à l’énoncé de votre nom ou lors de la présentation de votre passeport, on vous refusait la réservation de la chambre sous prétexte que vous êtes Marocain ?
C’est ce qui est arrivé à plusieurs ressortissants d’origine marocaine, victimes d’un propriétaire occidental vivant au Maroc et qui n’a pas peur d’afficher son racisme au vu et au su de tous.

Le Kaktus Hôtel est situé dans le quartier de la médina à Marrakech, ce n’est pas le traditionnel hôtel de luxe, mais une sorte d’auberge pour jeunes touristes aux moyens limités.
L’établissement propose des chambres dortoirs où les clients dorment à plusieurs.
Du moins si vous n’êtes pas Arabe.

Comme on peut l’entendre dans cette vidéo filmée par un touriste français d’origine
marocaine, les autochtones ne sont pas les bienvenus au Kaktus hôtel.
Le réceptionniste de l’auberge dit clairement que le patron leur a demandé de ne «  plus accepter de Marocains ici  », une décision qu’il partage puisque selon lui «  Nous les Marocains, on est mauvais !  »

La vidéo a été postée sur Twitter par le touriste qui souhaite garder l’anonymat. La scène a suscité de nombreuses réactions, certains internautes confirmant que ces situations n’arrivent pas qu’au Maroc, mais aussi en Tunisie où en Côte d’Ivoire, notamment.

profil de Z.S

Auteur : Z.S

Posté le : 16 décembre 2018

Catégorie : Buzz

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous