Publié le | 3.77K vues | 0 commentaire

Un Faux prince saoudien démasqué parce qu’il mangeait du porc, condamné à 18 ans de prison ferme !

Image de l'article Un Faux prince saoudien démasqué parce qu'il mangeait du porc, condamné à (...)
ZOOM

Après avoir squatté des palaces en Floride, Anthony Gignac séjournera désormais dans une geôle. L’escroc colombien, qui se faisait passer pour un prince saoudien pour vivre la grande vie à Miami, vient d’être condamné à 18 ans d’incarcération pour fraude, annonçait la BBC le 1er juin.

L’homme de 48 ans a été reconnu coupable d’avoir floué des dizaines de riches investisseurs, pour un total de plus de huit millions de dollars. Une somme qu’il a dilapidée en hôtels de luxe, supercars et diamants, qu’il exhibait sur son compte Instagram, @princedubai_07.

Il distribuait également des cartes de visite sur lesquelles il se donnait le titre de « sultan ».

Anthony Gignac se présentait à eux comme le prince Khalid Bin Al-Saud, membre de la famille royale saoudienne.

Son épopée rocambolesque a pris fin et son histoire a fondu comme neige au soleil parce qu’il a été vu en train de manger du porc au petit-déjeuner, ce qui n’a pas manqué d’éveiller les soupçons des propriétaires de l’hôtel haut de gamme dans lequel il
séjournait, habitués à une riche clientèle notamment Saoudienne et à l’interdiction formelle du porc en leur présence, ils ont alors aussitôt compris que ce comportement très étrange d’engloutir publiquement des aliments "à base de porc" et ont alors pris la décision de faire appel aux autorités qui ont "cueilli" l’individu après son copieux et "dernier " petit-déjeuner en qualité de faux prince mais vrai escroc .

Lors de sa comparution, Gignac a plaidé coupable à tous les chefs d’accusation retenus contre lui et a été lourdement condamné pour sa folie des grandeurs .

profil de Ayyoub Lasri

Auteur : Ayyoub Lasri

Publié le : 03/06/2019 à 19:00

Catégorie : Buzz

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous