Publié le | 803 vues | 0 commentaire

La France appelle la Chine à fermer les camps illégaux de détention de Ouïghours

Image de l'article La France appelle la Chine à fermer les camps illégaux de détention de (...)
ZOOM

Ce mercredi, la France a appelé, par le biais de son chef de la diplomatie, Jean-Yves Le Drian, la Chine à cesser « ses détentions arbitraires de masse » dans la région du Xinjiang, de plus d’un million de musulmans de l’ethnie ouïghoure.

Ce que Pékin, sans aucune décence, présente comme « des centres de formation professionnelle ».

Nous appelons les autorités chinoises à mettre un terme aux détentions arbitraires de masse dans des camps.
Nous invitons la Chine, outre la fermeture des camps d’internement, à inviter la Haut-Commissaire aux droits de l’Homme (de l’ONU, Michelle Bachelet) et les experts des procédures spéciales dans les meilleurs délais afin de rendre compte de manière impartiale de la situation.

Une nouvelle fuite de documents officiels chinois a jeté l’opprobre sur ces soi-disant « centres de formation professionnelle ».

Ces documents, détaillent les règlements draconiens régissant les sites de détention installés au Xinjiang.

Pékin qualifie d’« inventions » toutes ces informations sur les Ouïghours

Nous suivons avec une grande attention l’ensemble des témoignages et documents relayés par la presse … concernant le … système répressif mis en place dans cette région", a souligné le ministre français des Affaires étrangères.

Pékin parle de « centres de formation professionnelle » destinés à lutter contre la radicalisation islamiste, en réaction à une série d’attentats attribués à des militants ouïghours.

Mais d’après des organisations de défense des droits de l’Homme, plus d’un million de musulmans sont détenus au Xinjiang dans des camps de rééducation politique.

profil de Samir Salhoume

Auteur : Samir Salhoume

Publié le : 28/11/2019 à 17:20

Catégorie : Communauté

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous