Publié le | 2.05K vues | 0 commentaire

La mère du bébé palestinien brûlé vif par des colons israéliens décède à son tour

Image de l'article La mère du bébé palestinien brûlé vif par des colons israéliens décède à son (...)
ZOOM

Riham Dawabcheh, maman d’Ali Dawabcheh, un bébé palestinien de 18 mois brûlé vif dans l’incendie de leur maison par des extrémistes juifs, a succombé à ses blessures dans la nuit de dimanche à lundi, à en croire la porte parole de l’hôpital Tel Hashomer de Tel Aviv, où la jeune institutrice de 26 ans avait été admise avec des brûlures au troisième degré et couvrant près de 80% de son corps.

Les faits s’étaient produits le 31 juillet, lorsque des hommes masqués ont jeté des cocktails Molotov par dessus les fenêtres de la maison de la famille Dawabcheh, dans le village de Douma.
Le bébé est mort sur le coup et huit jours plus tard, Saad, le père, décède de ses blessures. Ahmed, quatre ans, l’autre enfant de la famille, est quant à lui toujours hospitalisé.

Avant de prendre la fuite, les assaillants avaient laissé une trace de leur passage en inscrivant sur les murs : «  Vengeance  ». Une signature régulièrement empruntée par des colons projetant des attaques contre les Palestiniens, les chrétiens, les Arabes israéliens et même les soldats et les policiers israéliens.

Anouar Dawabcheh, un membre de la famille des trois victimes, a expliqué que les funérailles pourraient avoir lieu dans la journée de lundi dans le village, où des «  comités populaires  » effectuent désormais des rondes de nuit. Depuis le drame, les habitants témoignent vivre «  dans la peur  » que de nouvelles attaques surviennent.

profil de Farah B

Auteur : Farah B

Publié le : 10/09/2015 à 18:27

Catégorie : Communauté

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous