23 août 2015 | 9.83K vues | 0 commentaire

[Vidéo] Découvrez les terribles réponses de ces passants quand on leur demande ce qu’est un Rohingya

Image de l'article [Vidéo] Découvrez les terribles réponses de ces passants quand on leur demande (...)
ZOOM

Depuis 1982, la minorité musulmane des «  Rohingyas  » est devenue apatride.
Dès l’indépendance, le pouvoir en place en Birmanie a mené une politique de délégitimation conduisant au nettoyage ethnique de «  l’une des ethnies les plus persécutées du monde  », pour reprendre une formulation de l’Organisation des Nations unies (ONU).

Ils ont été visé par des campagnes haineuses et privée de leurs droits élémentaires.
Les Rohingyas sont devenus à partir de 2012 la cible de «  Rakhines bouddhistes  » (ethnie dominante dans la région de l’Arakan, où vivent près d’un million de Rohingyas), parmi lesquels «  Ashin Wirathu  ». Avec son mouvement 969, ce dernier assure vouloir «  protéger l’identité bouddhiste  ». Pourtant, les musulmans représentent moins de 5 % de la population birmane (cinquante et un millions d’habitants).

L’ONG «  Human Rights Watch (HRW)  » accuse le gouvernement, les autorités locales et les forces de sécurité d’être impliqués dans les exactions que subit cette population : stérilisation forcée, refus de soins, destruction de villages, installation dans des camps de rétention, esclavage, viols et tortures sexuelles commis par des militaires, pogroms et arrestations arbitraires.
Pourtant, le silence est quasi total sur le sort de cette communauté. La censure et la désinformation les couvrent. L’opposante Aung San Suu Kyi, impliquée dans le processus politique se risque rarement à parler de ceux dont le nom est interdit.

D’autres éléments expliquent ce mutisme : la complexité des luttes territoriales et ethniques, le fait que le bouddhisme est perçu comme une religion de paix dont les moines sont le symbole, à l’inverse de l’Islam.
«  A ce rythme, les Rohingyas vont disparaître de Birmanie . »

On peut voir sur la vidéo suivante que la plupart des passants interrogés ne savent même pas ce qu’est un Rohingya...
Voici les réponses données par les passants : «  Ça semble être une fleur », « Est-ce une sous-espèce de dingo », « le chapeau de pape  », etc…

► Qu'est-ce qu'un Rohingya ?

A Partager pour informer

DONNEZ ►► www.collectif-hameb.com/dons ◄◄
Collectif HAMEB

Publié par Collectif Halte Au Massacre En Birmanie l HAMEB sur jeudi 20 août 2015

profil de Samir salhoume

Auteur : Samir salhoume

Posté le : 23 août 2015

Catégorie : Communauté

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous