25 octobre 2018 | 482 vues | 0 commentaire

Birmanie : le génocide des Rohingya continue

Image de l'article Birmanie : le génocide des Rohingya continue
ZOOM

Un enquêteur de l’ONU vient de présenter son rapport au Conseil de sécurité et a affirmé ce mercredi :

Le génocide des Rohingyas en Birmanie continue

Marzuki Darusman, président de la Mission d’établissement des faits de l’ONU sur la Birmanie a tout simplement déclaré :

C’est un génocide qui est toujours en cours. Toutes les autres caractéristiques de ce crime de masse -ostraciser et discriminer une population, empêcher des naissances, enfermer une population dans des camps étaient toujours bien présentes contre la minorité musulmane Rohingya.

avant d’ajouter :

Quelque 390 villages détruits, 10.000 Rohingyas tués, plus de 720.000 Rohingyas ayant fui l’Etat Rakhine vers le Bangladesh à partir de l’été 2017.

Lors de la troisième visite en Birmanie, Christine Schraner Burgener, l’émissaire de l’ONU pour la Birmanie, avait souligné :

La mise en cause des responsabilités était l’un des deux piliers importants d’une réconciliation nationale, l’autre étant un dialogue inclusif". "L’établissement des faits de manière crédible est le premier pas vers une mise en cause des responsabilités

L’enquêteur a appelé le Conseil de sécurité à saisir la Cour pénale internationale ou à créer un tribunal à imposer des sanctions ciblées et un embargo sur les armes.

L’ambassadeur français à l’ONU, François Delattre a déclaré :

Le Conseil ne peut pas se voiler la face, sauf à abdiquer ses responsabilités et renoncer à ce qui est sa raison d’être même. Si le Conseil de sécurité ne s’estime pas concerné par une telle situation, quand le serait-il ?

Le gouvernement birman a rejeté les conclusions de la Mission de l’ONU.

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous