Publié le | 905 vues | 0 commentaire

Marche contre l’islamophobie : il décide de marcher après une discussion avec son fils

Image de l'article Marche contre l'islamophobie : il décide de marcher après une discussion (...)
ZOOM

Après l’attaque d’une mosquée et de nouvelles crispations dans le débat public autour du voile depuis plusieurs semaines, plus de cinquantaine personnalités ont décidé de lancer un appel à manifester dimanche à Paris pour dire « Stop à l’islamophobie »,.

Une manifestation qui a déjà fait couler beaucoup d’encre avant même de débuter.

Les organisateurs espèrent réunir 10.000 personnes. Parmi-celles-ci, figure Missoum Mébarek, porte-parole de l’association de la mosquée de Montrouge (Hauts-de-Seine).

Celui-ci raconte sur RMC que c’est une discussion dans la voiture avec son fils de 8 ans qu’il l’a décidé à marcher contre l’islamophobie ce dimanche.

Il participera à cette marche pour prôner le vivre-ensemble dans la société française, malgré le risque de récupération politique.

J’écoutais les informations et mon fils m’interpelle et me dit : ’Mais papa, à la radio ils disent qu’ils n’aiment pas les musulmans ?’ Je lui ai répondu que non pour le rassurer.
Nos enfants vont avoir l’impression encore une fois d’être mis de côté, … , ça me fait peur pour l’avenir. On a envie qu’ils grandissent complètement intégrés et qu’ils s’y sentent bien. Mais on a l’impression qu’ils vont subir ce qu’on a subi et ce que nos parents ont subi. Il faut dire que l’on soit contre toute forme de racisme. Et c’est ça qui me donne envie de manifester pour dire stop à cette vague de communication négative à l’égard de la communauté musulmane.

profil de Samir Salhoume

Auteur : Samir Salhoume

Publié le : 10/11/2019 à 21:45

Catégorie : Communauté

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous