Publié le | 5.16K vues | 0 commentaire

Canada : Une lycéenne musulmane violemment agressée à coups de ciseaux

Image de l'article Canada : Une lycéenne musulmane violemment agressée à coups de (...)
ZOOM

Les actes racistes et plus particulièrement islamophobes n’ont malheureusement jamais cessé depuis qu’une poignée de fous a décidé de perpétrer de lâches attentats au nom d’une idéologie.
Visée par la haine, la communauté musulmane est prise en étau ne sachant à quel saint se vouer. Assimilée aux terroristes, elle est pourtant leur première victime.
Pas un seul pays ou continent n’est épargné par la flambée islamophobe.

Le 12 janvier dernier c’est une nouvelle fois le Canada qui se distingue par des actes racistes et honteux.
Khawlah Noman n’est qu’une jeune lycéenne innocente, cela n’a pourtant pas empêché un individu de lui arracher son voile sur le trajet de l’école dans la ville de Toronto.
Accompagnée de son petit frère, Khawlah a vu surgir un islamophobe muni d’une paire de ciseaux à la main. Il s’est jeté sur elle en brandissant les ciseaux et a découpé le voile le mettant en lambeaux avant de prendre la fuite.
La jeune fille est encore sous le coup de l’émotion lorsqu’elle se confie aux journalistes lors d’une conférence de presse organisée au sein de son école.

J’ai crié. L’homme s’est enfui. Mais il est revenu et s’est déchaîné de plus belle contre mon voile

Pour seule réponse face à ce déferlement de haine, Khawlah lui a simplement dit :

Ce que vous faites est très mal, vous devriez arrêter de faire cela. Je ne suis qu’une enfant

Un acte condamné à l’unanimité par la classe politique canadienne. Le premier ministre Justin Trudeau, toujours prompt à défendre la communauté musulmane s’est dit indigné par cette « lâche attaque », comme il a écrit sur Twitter.
La seule consolation de Khawlah, ce sont les marques d’attention et de soutien qu’elle a reçus et qui l’accompagnent durant cette douloureuse épreuve.

Quelques jours plus tard, la police de Toronto a nié les faits, affirmant que rien de tout cela ne s’était passé.

« Nous avons reçu, comme tout le monde le sait, des allégations relatives à un délit extrêmement grave [commis] vendredi, sur lequel nous avons enquêté. Nous avons dépêché une équipe qui a rassemblé les preuves nécessaires pour conclure que les événements allégués ne sont pas arrivés »

, a déclaré le porte-parole de la police de Toronto.

Allah sait le mieux.

profil de Zoubida Salhoume

Auteur : Zoubida Salhoume

Publié le : 16/01/2018 à 12:00

Catégorie : Communauté

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous