15 octobre 2018 | 5.67K vues | 0 commentaire

Chine : Manger halal rendrait extrémiste

Image de l'article Chine : Manger halal rendrait extrémiste
ZOOM

La Chine vient de reconnaître officiellement l’enfermement des Ouïghours

Depuis des années, la Chine avait nié l’existence de camps de détention pour musulmans dans le territoire de Xinjiang.

Le Parti communiste chinois a annoncé :

Ce sont des centres de formation professionnelle pour éduquer et transformer les personnes influencées par une idéologie extrémiste et leur offrir des opportunités d’emploi.

La région de Xinjiang, située dans le nord-ouest chinois, fait l’objet d’une sévère reprise en main politique ces dernières années à la suite d’une série d’attentats meurtriers attribués à des islamistes.

Des ONG pour la protection des droits de l’Homme et la presse internationale accusent Pékin :

de mener une campagne gouvernementale d’internements de masse, de surveillance intrusive, d’endoctrinement politique et d’assimilation culturelle forcée contre les musulmans.

Il s’agit notamment des Ouïghours ou des Kazakhs, les principales ethnies musulmanes du Xinjiang.

Les arrestations et les enfermements touchent la majorité des citoyens musulmans, parfois pour des motifs aussi futiles qu’une barbe longue.

Le Parti vient de lancer une nouvelle action : « une vaste campagne contre la nourriture halal ».

Elle impose à ses cadres de faire le serment suivant :

Je crois au marxisme-léninisme. Je lève l’étendard et combats jusqu’au bout la mode du halal, ferme dans ma croyance, et même jusqu’à la mort.

Le Parti explique dans son quotidien :

le halal favorise l’enlisement dans l’extrémisme religieux.

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous