Publié le | 4.3K vues | 0 commentaire

Algérie : comment des centaines de crânes de Moudjahidine sont toujours au musée de Paris

Image de l'article Algérie : comment des centaines de crânes de Moudjahidine sont toujours au (...)
ZOOM

536 crânes de résistants venants de toutes les régions d’Algérie sont conservés au Muséum national d’histoire naturelle de Paris (MNHN).

Selon le chercheur en histoire et anthropologie algérien Ali Farid Belkadi :

Le dernier recensement, au 18 avril 2018, s’élève à 536 crânes. Ils viennent de toutes les régions d’Algérie, de Khenchela, d’Oran, de Batna, de Skikda, d’El-Kala et d’Alger. Parmi ces 536 crânes et ossements figurent ceux d’hommes préhistoriques, très peu nombreux. Tous n’ont rien à faire en France.

Pour lui, ceux-ci proviennent d’Algériens qui avaient combattu à Zaâtcha (Biskra) l’armée française en 1849.

Il y a un an j’ai fait un nouvel inventaire à la demande du ministère des Moudjahidins, en vue de la demande officielle de rapatriement de ces restes.

En effet, le 6 décembre dernier, Emmanuel Macron lors de sa visite en Algérie, avait pris l’engagement de restituer les crânes des résistants algériens.

On se rappelle que le siège de Zaâtcha s’est déroulé en 1849, il opposait les troupes de la colonisation française du général Emile Herbillon, aux résistants algériens du cheikh Bouziane, et il s’est terminé par l’extermination de la population de l’oasis.

Le chercheur a ajouté que les autres crânes en provenance de l’Aurès, appartiennent à des résistants, membres de tribus de l’Aurès soulevées par le marabout de grande renommée, Si Abdelhafidh, cette insurrection est liée à celle de Zaâtcha.

Le professeur est d’ailleurs en relation avec un atelier spécialisé dans la reconstitution faciale de ces crânes pour faire connaitre aux Algériens à quoi pouvaient ressembler ces résistants.

Les enfants dans les écoles sauront qui étaient ces grands héros de la résistance qui ont sacrifié leur vie pour que vive l’Algérie.

D’autre part, il a également entrepris d’autres recherches sur les stèles phéniciennes de Constantine.

Outre les stèles phéniciennes du Musée du Louvre, il y a de précieux “sujets” de l’histoire et de la préhistoire de l’Algérie qui sont conservés au MNHN. Des hommes de Ternifine, des hommes de Mechta Al-Arbi, des hommes de Roknia. Les crânes exhumés des dolmens de Roknia par le naturaliste Jules René Bourguignat, appartiennent à la souche berbère.

profil de Samir salhoume

Auteur : Samir salhoume

Publié le : 22/04/2018 à 16:00

Catégorie : Communauté

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous