Publié le | 1.07K vues | 0 commentaire

Ghazala Hashmi, la première sénatrice musulmane de Virginie

Image de l'article Ghazala Hashmi, la première sénatrice musulmane de Virginie
ZOOM

Ghazala Hashmi, originaire d’Inde, vit aux États-Unis depuis l’âge de 4 ans. En tant que musulmane qui a vécu presque toute sa vie aux États-Unis, elle se demandait si elle avait toujours une place dans le pays qu’elle considérait le sien lorsque Trump a mis en place son "Muslim Ban".

Elle a levé ces doutes mardi en devenant la première musulmane à être élue au Sénat de l’État de Virginie, un événement marquant dans la foulée d’une vague de musulmans qui se présentent à des postes d’élus à travers le pays et qui a accru la visibilité des femmes musulmanes en politique.

Mme Hashmi, 55 ans, a contrarié le représentant républicain en représentant un district basé dans le comté de Chesterfield, qui comprend la banlieue de Richmond. Sa victoire a aidé à renverser le Sénat une nuit au cours de laquelle les démocrates ont pris le contrôle des deux chambres et consolidé le pouvoir à travers le gouvernement de l’État pour la première fois depuis une génération.

Ancienne professeure de littérature et administratrice d’un collège communautaire, Mme Hashmi a mené campagne sur des questions telles que l’amélioration de l’éducation, la lutte contre les armes à feu et l’élargissement de l’accès aux soins de santé. En plus de devenir la première musulmane au Sénat de l’État, elle sera la première femme musulmane à siéger à l’Assemblée générale de Virginie. Au moins deux hommes musulmans siègent à la Chambre.

Les musulmans en Amérique sont comme n’importe quel autre Américain


, a déclaré Mme Hashmi dans une interview mercredi.

J’ai été chef de troupe pour les éclaireuses. Je suis actif dans l’école de mes filles et dans le bénévolat. Je fais tout ce qu’une autre maman est capable de faire

Depuis 2016, plus de 300 candidats musulmans, dont plus de 100 femmes, se sont présentés aux élections dans tout le pays, selon un rapport faisant état de l’engagement politique des musulmans.

Les représentantes Ilhan Omar du Minnesota et Rashida Tlaib du Michigan sont devenues les premières femmes musulmanes élues au Congrès l’année dernière. Et beaucoup d’autres ont se sont activées à travers le pays, comme Abrar E. Omeish, qui a remporté un siège mardi au conseil scolaire du comté de Fairfax. Selon le Conseil sur les relations américano-islamiques, qui suit les candidats musulmans aux fonctions publiques, elle faisait partie des trois femmes musulmanes de Virginie qui ont remporté mardi le scrutin.

Mohammed Missouri, directeur exécutif de Jetpac, qui préconise un engagement politique des musulmans, a déclaré que l’augmentation du nombre de candidats musulmans aux élections présidentielles était parmi les plus importantes depuis les attentats du 11 septembre 2001. Réponse directe aux expressions ouvertes de l’islamophobie aux États-Unis, y compris aux politiques de la Maison Blanche que les critiques considèrent comme anti-musulmanes.

profil de Ayyoub Lasri

Auteur : Ayyoub Lasri

Publié le : 07/11/2019 à 19:45

Catégorie : Communauté

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous