La police Israélienne arrête un couple de palestiniens célébrant l'héritage

La police israélienne a arrêté mercredi deux éminents leaders de la culture palestinienne à leur domicile à Jérusalem-Est, soupçonnés de «financer le terrorisme». C’est ce que viennent de déclarer leur avocat ainsi que la police israélienne.

Rania Elias, qui dirige le Centre culturel Yabous et son mari Suhail Khoury, directeur général du Conservatoire national de musique Edward Said, ont été arrêtés à leur domicile dans le quartier Beit Hanina de Jérusalem.

Le centre de Yabous et le conservatoire ont également été perquisitionnés par la la police israélienne et les enquêteurs fiscaux.

L’Organisation de libération de la Palestine a condamné les arrestations et les raids dans le cadre de «la campagne violente et systématique d’Israël contre les Palestiniens à Jérusalem occupée».

Selon l’avocat d’Elias, Nasir Odeh, le couple a été «arrêté pour financement d’organisations terroristes».

Mais il a souligné :

« Les vastes lois antiterroristes d’Israël comprennent un large éventail d’infractions, y compris l’acceptation d’argent d’organisations que l’État juif a qualifiées de «terroristes». »

La police israélienne confirme les deux arrestations

Le porte-parole de la police israélienne, Micky Rosenfeld, a déclaré dans un communiqué que la police, avec les autorités fiscales, avait arrêté «trois suspects… en relation avec l’évasion et la fraude fiscales». Sans mentionner les individus par leur nom.

Il a confirmé les recherches «dans deux organisations qui étaient gérées à Jérusalem-Est, affirmant qu’elles étaient impliquées dans la culture palestinienne».

Mais Odeh a envoyé à l’AFP des documents remis à son client par la police israélienne avant leur détention. Indiquant qu’ils étaient «soupçonnés de blanchiment d’argent (et) de financement du terrorisme».

Le Centre culturel Yabous à Jérusalem-Est a été créé au milieu des années 1990. Avec pour mandat de célébrer la culture palestinienne et l’héritage arabe dans la ville.

Israël a occupé Jérusalem-Est lors de la guerre des Six jours de 1967. Et l’a annexée plus tard dans un mouvement jamais reconnu par la communauté internationale. Il considère la ville entière comme sa capitale. Tandis que les Palestiniens voient le secteur oriental comme la capitale de leur futur État. En attendant, la police israélienne continue de sévir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici