Publié le | 1.28K vues | 0 commentaire

[Vidéo] Cédric Herrou filme un contrôle au faciès insultant des gendarmes

Image de l'article [Vidéo] Cédric Herrou filme un contrôle au faciès insultant des (...)
ZOOM

Ce dimanche 10 novembre, Cédric Herrou, cet agriculteur militant anarchiste français connu pour son aide aux migrants à la frontière avec l’Italie, accompagné d’un ami, était dans le train Nice - Breil-sur-Roya.

À la gare de Sospel, un groupe de gendarmes rentre dans le train. Depuis longtemps, Cédric Herrou qui est un habitué des contrôles de police les filme à chaque fois.
L’agriculteur lance à l’intention des gendarmes :

Il y a un contrôle au faciès manifeste. Vous contrôlez le seul Noir dans le train, ce n’est pas normal Pourquoi vous ne contrôlez que les Noirs en fait ?

Il explique aux gendarmes que son camarade de sa communauté agricole Emmaüs, avait bien un billet et que tout était en règle. Ces derniers l’embarquent quand même. Cédric Herrou les suit et cherche à comprendre.

Je n’ai aucun compte à vous rendre.

Pour lui, les gendarmes mobiles n’ont pas le droit d’effectuer ces contrôles qui doivent se cantonner à l’entrée et à la sortie de la gare. Pour faire ces contrôles abusifs, ils ont donc une technique.

S’ils contrôlaient tout le monde dans le train, le train prendrait du retard, donc ils repèrent vite fait de l’extérieur s’il y a des Noirs. Comme ça, ils savent directement où rentrer pour contrôler leurs identités.

Il rajoute :

C’est la même personne avec qui j’ai fait une garde à vue, il y a deux semaines. En fait, à chaque fois qu’on est avec lui, on se fait contrôler. Souvent, on pense que je me fais harceler, mais ce n’est pas moi, c’est les Noirs avec qui je suis.

Déjà en octobre 2018, l’agriculteur avait filmé une scène similaire partagée 750.000 fois sur les réseaux sociaux. Pris en flagrant délit de contrôle au faciès, le gendarme s’était défendu :

Ils ne sont pas si noirs que ça.

Régulièrement, les autorités françaises sont accusées de contrôle au faciès. Les jeunes noirs ou arabes ont une probabilité 20 fois supérieure aux autres d’être contrôlés. D’ailleurs en juillet dernier, 17 adolescents originaires du XIIe arrondissement de Paris annonçaient attaquer l’État en justice pour des contrôles discriminatoires.

C’est juste que les flics ont des directives en fait. On leur demande de contrôler un flux migratoire, et donc on en vient à des contrôles racisés. Et ils ont tellement l’habitude de contrôler ces personnes qui en plus ne portent pas plainte. Mais je ne pense pas que les policiers soient plus racistes qu’ailleurs ou fassent du zèle, c’est juste qu’il y a des consignes étatiques.

La vidéo :

profil de Samir Salhoume

Auteur : Samir Salhoume

Publié le : 16/11/2019 à 14:15

Catégorie : Communauté

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous