Publié le | 1.93K vues | 0 commentaire

Le porte-parole de la France Insoumise : « En France, il y a une haine des musulmans »

Image de l'article Le porte-parole de la France Insoumise : « En France, il y a une haine des (...)
ZOOM

David Guiraud, porte-parole jeunesse de La France insoumise (LFI) et collaborateur d’Eric Coquerel a déclaré sur le plateau Cnews au sujet d’un article publié par Le Point que ce journal, comme la France entière, éprouvait de la haine envers la communauté française musulmane.

L’article dont il est question porte le titre suivant « Services publics face à l’islamisme : des témoignages édifiants ». David Guiraud le commente et déclare que « Le Point hait les musulmans » en poursuivant :

Je pense qu’en France, il y a une haine des musulmans et je préfère l’assumer.

Le rapport parlementaire sur « les services publics face à la radicalisation » et sur lequel s’appuie l’hebdomadaire sera dévoilé le 26 juin. La journaliste Sonia Mabrouk qui se trouve sur le plateau avec David Guiraud rapporte que ce rapport dénoncerait la radicalisation et le communautarisme qui selon ses propos, «  gagnent certains de nos services publics de manière insidieuse ».

Mais le porte-parole du LFI balaye ses propos d’un revers de main et décrédibilise l’idée selon laquelle certains estiment que l’armée serait elle aussi infiltrée par l’islamisme « Pardon, mais moi ça me fait extrêmement rire quand on connaît un peu la réalité de ce qui se passe dans l’armée. », dit-il.

Le porte-parole de La France Insoumise de Jean-Luc Mélanchon insiste par la suite que les habitants de la communauté musulmane de la Seine-Saint-Denis sont « les plus grands républicains de ce pays ». Et pour appuyer ses propos, il évoque les nombreuses manifestations qui ont eu lieu dans ce département et qui avaient pour but de revendiquer « plus de justice  » et « plus de police ».

L’idée selon laquelle l’islamisme et le radicalisme aurait « infiltré  » les services publics serait d’après David Guiraud une diversion avancée par ceux qui ont décidé que les services publics devaient arriver à leur fin.

Toutefois, Le Point n’est pas le seul à avoir avancé cette théorie du communautarisme dans le département parisien, Marianne, Valeurs Actuelles, Causeur, Le Figaro ou encore Le Monde ont déjà réalisé auparavant des enquêtes de cette envergure.

L’Islam est la première religion dans le département parisien Seine-Saint-Denis. Selon Philippe Galli, ancien préfet du département de 2013 à 2016, il y avait en 2013 environ 700 000 musulmans dans le département et selon les chiffres de l’INSEE, le prénom Mohamed était en 2002 le prénom le plus donné dans ce département.

profil de Ghita Jazouli

Auteur : Ghita Jazouli

Publié le : 24/06/2019 à 14:30

Catégorie : Communauté

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous