Publié le | 6.98K vues | 0 commentaire

Norvège : Il brûle un exemplaire du Coran dans la rue et déclenche une bagarre - Vidéo

Image de l'article Norvège : Il brûle un exemplaire du Coran dans la rue et déclenche une bagarre (...)
ZOOM

« La » Norvège comptait en 2016 environ 200.000 musulmans, représentant près de 4% de la population totale du pays.

Apres l’attentat terroriste ayant visé la mosquée Al-Noor à Bærum en aout dernier, la communauté musulmane de Norvège est toujours sous le choc. La lutte contre l’islamophobie devient un défi majeur dans le pays.

Si les faits s’étaient déroulés dans un pays dont la population est majoritairement musulmane, ils auraient immédiatement été qualifiés de terroristes. Mais lorsque ça arrive en Europe, on applique d’autres appellations.

Le groupe extrémiste de droite Stop Islamization of Norway (SIAN) a organisé un rassemblement qui s’est déroulé le 16 novembre dans la ville de Kristiansand, en Norvège. Lors de celui-ci, l’un de ses activistes a brûlé un exemplaire du Coran. […] Ils condamnaient l’islam en tant que religion appelant à la violence.

Des manifestants ont tenté de l’en empêcher provoquant ainsi l’intervention de la Police.

Un acte islamophobe odieux qui a choqué de nombreux norvégiens et musulmans présents.

La communauté musulmane en Norvège en est considérablement impactée, surtout depuis l’émergence de Daech qui a poussé des personnes à standardiser le fait qu’un fondamentaliste ressemble à une personne typée issue d’un pays arabe ou musulman plus qu’à un habitant local.

Déjà à l’époque, le Conseil islamique de Norvège, « organisation-parapluie » représentant les musulmans déclarait,

L’attaque terroriste à Baerum est le résultat d’une haine durable contre les musulmans qui a pu se répandre en Norvège sans que les autorités norvégiennes ne prennent cette évolution au sérieux

profil de Samir Salhoume

Auteur : Samir Salhoume

Publié le : 21/11/2019 à 20:00

Catégorie : Communauté

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous