Publié le | 583 vues | 0 commentaire

Palestine : elle visite pour la première fois la tombe de son père qu’elle n’a pas connu

Image de l'article Palestine : elle visite pour la première fois la tombe de son père (...)
ZOOM

Une grand-mère palestinienne a finalement pu se rendre sur la tombe de son père, après s’être battue contre les autorités israéliennes pour obtenir l’autorisation de le faire pendant plus de deux décennies.

La tombe du père de Salwa Salem Copty est située dans une base militaire israélienne près de Nazareth, construite sur les ruines de Ma’alul, l’un des centaines de villages palestiniens détruits pendant la Nakba.

Après que le centre des droits juridiques Adalah eut saisi la Cour suprême, Copty reçut l’autorisation de se rendre sur la tombe et finit par le faire - pour la toute première fois - le 14 août.

La journée spéciale a été le point culminant d’une bataille juridique de 20 ans, a déclaré Adalah, à la suite du refus des autorités militaires israéliennes d’autoriser la visite de Copty.

Copty, âgée de 72 ans, n’a jamais rencontré son père, tué par les forces israéliennes en 1948 lors de la Nakba. Après que les forces israéliennes aient occupé le village de sa famille, celui-ci a été rasé et une base construite sur les ruines.

La visite a été rendue possible après le dépôt par Adalah d’une requête auprès de la Cour suprême israélienne au nom de Copty et Subhi Mansour, son oncle âgé de 93 ans et la seule personne vivante "à pouvoir identifier l’emplacement de la tombe de son père", exigeant que les militaires israéliens les autorisent à se rendre au cimetière.

« Environ une semaine avant l’audience prévue devant la Cour suprême, les autorités militaires israéliennes ont décidé d’autoriser Salwa, Subhi et deux autres personnes à faire trois visites par an au cimetière », a expliqué Adalah.

Le 14 août, Salwa, son oncle et deux autres membres de la famille sont entrés dans la base militaire israélienne. Des membres du personnel d’Adalah, des dizaines d’amis et de membres de la famille, d’anciens résidents de Ma’alul et leurs descendants ainsi que des membres des médias les ont accompagnés jusqu’à l’entrée principale de la base.

Subhi Mansour "a bien localisé l’emplacement de la tombe et a pu passer environ une heure à l’intérieur de la base", a rapporté Adalah.

profil de Ayyoub Lasri

Auteur : Ayyoub Lasri

Publié le : 21/08/2019 à 13:59

Catégorie : Communauté

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous