Publié le | 717 vues | 0 commentaire

Palestine : une application aide à éviter les points de contrôle israéliens

Image de l'article Palestine : une application aide à éviter les points de contrôle (...)
ZOOM

Une nouvelle application développée localement aide les conducteurs palestiniens de la Cisjordanie occupée à surveiller le trafic aux points de contrôle de l’armée israélienne et à découvrir les routes vers les villes qui sont le moins surveillées.

Lancé en juin et conçu par les Palestiniens, le navigateur Doroob Navigator collecte des données sur la fermeture des routes et les données sur le trafic des utilisateurs. Son objectif est de supplanter des applications telles que Google Maps et Waze, qui tiennent rarement compte des restrictions imposées par Israël et de la difficulté à naviguer entre les villes palestiniennes.

Israël a capturé illégalement la Cisjordanie en 1967. Il a depuis mis en place des centaines de points de contrôle autour de la zone palestinienne, dont certains permanents apparaissent du jour au lendemain et restent pendant des heures ou des jours. Mais les barrages routiers limitent la mobilité des Palestiniens et nuisent à leur économie, selon la Banque mondiale.

Dans une enquête de juillet 2018, le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (OCHAoPt) a signalé qu’il existait « 705 obstacles permanents en Cisjordanie restreignant ou contrôlant les mouvements de véhicules palestiniens, voire parfois de piétons ».

Celles-ci conduisent les Palestiniens à perdre 60 millions d’heures de travail par an, a révélé une étude de l’Institut de recherche appliquée à Jérusalem (ARIJ) plus tôt cette année.

Mohammad Abdel Haleem, PDG de Doroob Technologies, a déclaré qu’il savait que les Palestiniens avaient besoin d’un nouveau moyen de se déplacer après une visite avec Google Maps entre les villes de Bethlehem et Ramallah, en Cisjordanie, l’avait laissé perdu dans une vallée isolée.

Nous avons dû concevoir nos cartes complètement à partir de zéro. Le mur, les points de contrôle, les colonies… les logiciels de cartographie existants ne pourraient jamais rendre compte de la complexité de cet endroit


, a déclaré Abdel Haleem, âgé de 39 ans, avant d’utiliser l’application pour traverser un poste de contrôle séparant Ramallah de Beit El, une colonie israélienne illégale située à proximité.

L’application, qui a rassemblé 22 000 utilisateurs en deux mois, est financée par Ideal, une société de logiciels de transport et d’automatisation basée à Ramallah, également dirigée par Abdel Haleem. Il espère pouvoir monétiser l’application à l’avenir en partie via une fonctionnalité de diffusion.

profil de Youcef Acheuk

Auteur : Youcef Acheuk

Publié le : 06/08/2019 à 18:00

Catégorie : Communauté

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous