Publié le | 5.2K vues | 1 commentaire

Révélations inédites : voilà pourquoi vous payez vos billets trop chers pour l’Algérie

Image de l'article Révélations inédites : voilà pourquoi vous payez vos billets trop chers pour (...)
ZOOM

Se rendre en Algérie pour les vacances d’été est aujourd’hui un luxe lorsqu’on observe les prix affichés par Air Algérie. En effet, un billet d’avion Paris/Alger peut atteindre sans difficulté les 800 euros. Autant dire qu’à la place vous pourriez vous offrir un voyage à l’autre bout du monde.

Benzerroug Mohamed Redouane, pilote de ligne, enquêteur crash aérien et expert judiciaire auprès des tribunaux algériens, révèle les dessous des prix exorbitants des billets d’avion en Algérie.

Ces prix exorbitants sont en réalité dû à l’absence de concurrence sur le marché. Air Algérie monopolise le marché et fixe ses prix selon son bon vouloir ou du moins selon le bon vouloir de quelques centaines d’enfants de hauts responsables politiques placés à des postes de choix dans des capitales européennes et qui profitent de très nombreux avantages et de très beaux salaires.

Les passagers peuvent tirer avantage d’une industrie du transport aérien concurrentielle, qui offre plus de choix quant aux compromis tarifs/services et peut encourager les transporteurs à bonifier leurs offres

Pourtant, il existe une convention ratifiant un accord relatif aux services de transport aérien entre le gouvernement algérien et le gouvernement français qui stipule que « le transport à destination ou en provenance du territoire de l’autre partie contractante sont fixés à des niveaux raisonnables ». Force est de constater que l’autorité de l’aviation civile algérienne est quasiment en infraction à cette clause et qu’aucun contrôle n’est appliqué, donc pas de sanctions...

Si un vol Paris/Alger peut être considéré comme un produit de transport de luxe étant donné la cherté de son prix, il n’est en réalité qu’un produit de transport de masse. Pire encore, les services ainsi que le confort et la ponctualité des vols ne sont effectivement pas à la hauteur des attentes des passagers.

Pour couronner le tout, les passagers ne connaissent ni leurs droits ni leurs devoirs. Les principes de base de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) relatifs à la protection des consommateurs permettent des protections juridiques dans le cas d’une situation particulière par exemple en cas de retard de l’avion, d’une perturbation de service, d’une annulation de vol ou encore d’une perte de bagages.

Nos passagers Algériens devraient avoir accès à des informations sur leurs droits et devoirs, sur les protections juridiques ou autres applicables à une situation particulière

À quand une réforme de l’aviation civile en Algérie ?

profil de Sabrine Lakhram

Auteur : Sabrine Lakhram

Publié le : 26/08/2019 à 19:15

Catégorie : Communauté

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

1

Avis

Nas user 0
Moha

27 août 2019 à 13:44

0

Air Algérie n’a pas le monopole sur cette ligne, trop facile d’incriminer cette compagnie, et aigle azur, Air France, Transavia.... toutes ces compagniies sont fautives, et le vrai problème c’est que l’Algerie est inscrite comme destination à risque, et que les taxes d’assurance sont trop élevés, alors que le pays a les aéroports permis les plus sûr du monde.