Publié le | 541 vues | 0 commentaire

UK : Le street art à Birmingham pour dénoncer l’islamophobie grandissante

Image de l'article UK : Le street art à Birmingham pour dénoncer l'islamophobie (...)
ZOOM

Une oeuvre d’art de rue a été peinte sur Soho Road à Birmingham. Le pochoir peint par pulvérisation de Mohammed Ali représente Boris Johnson et le député travailliste Tanmanjeet Singh Dhesi qui s’est rendu à Birmingham pour voir les œuvres à Handsworth et discuter avec l’artiste.

Tanmanjeet Singh Dhesi, député travailliste de Slough, a récemment défrayé la chronique en prononçant avec passion un discours au Parlement lorsqu’il a défié le premier ministre Boris Johnson au sujet de sa longue liste de commentaires racistes et xénophobes présumés.

Dans un discours qui a fait le tour du monde, M. Dhesi a demandé au Premier ministre :

Si je décide de porter un turban ou si vous décidez de porter une croix, il décide de porter une kippa ou une casquette ou elle décide de porter un Hijab ou une burqa. Cela signifie-t-il que les députés honorables de cette assemblée ont maintenant le droit de faire des remarques désobligeantes sur notre apparence ?


_

Pour ceux d’entre nous qui, depuis leur plus jeune âge, ont dû endurer des noms tels que serviette, talibans ou originaires de Bongo Bongo Land, nous pouvons apprécier le malaise et la souffrance ressentis par des femmes musulmanes déjà vulnérables ressemblant à des braqueurs de banque et à des boîtes aux lettres.

_

Plutôt que de se cacher derrière des enquêtes factices, le Premier ministre va-t-il enfin s’excuser pour ses propos désobligeants et racistes qui ont conduit à une flambée des crimes motivés par la haine ?


_

Quand le Premier ministre ordonnera-t-il enfin une enquête sur l’islamophobie au sein du Parti conservateur, ce que lui et son chancelier ont promis à la télévision nationale ?

L’artiste basé à Birmingham, Muhammed Ali, qui a créé et partagé son travail dans des festivals et dans des villes du monde entier, notamment en organisant des expositions, a dévoilé son nouveau travail sur un mur à Soho Road, à Handsworth.

Le discours puissant et sincère de M. Dhesi au Parlement a incité Ali à produire son dernier art dans les rues de Birmingham afin de mettre en valeur des thèmes qui lui tiennent à cœur.

Ali a partagé avec M. Dhesi, sur les médias sociaux, ses réflexions sur la manière dont son discours extraordinaire au Parlement l’avait inspiré :

J’ai ressenti ce que vous avez fait, ce moment a été capturé et préservé. Quelque chose dont nous pouvons tous tirer parti et que nous pouvons construire pour aller de l’avant.

Trop souvent, des choses comme celle-ci passent et nous passons à autre chose. C’était ma tentative de capturer ce moment dans le temps afin que cela puisse être gravé dans l’esprit de ceux qui voient aujourd’hui et à l’avenir, que ce soit sur les médias sociaux ou physiquement en personne alors qu’ils sont dans la circulation.

Votre voix est celle qui reflète beaucoup d’entre nous, sans distinction de couleur, de croyance ou de foi. Je suis avec vous pour soutenir la lutte contre le fanatisme et la haine.

Nous sommes avec vous frère.

M. Dhesi est arrivé à Birmingham pour voir l’art et rencontrer Ali. Ils ont tous deux exprimé une position commune contre le racisme et l’islamophobie, et espèrent que le nouvel art suscitera la discussion et incitera les gens à lutter contre les inégalités.

profil de Ayyoub Lasri

Auteur : Ayyoub Lasri

Publié le : 24/09/2019 à 16:00

Catégorie : Communauté

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous