20 octobre 2017 | 3.08K vues | 0 commentaire

Un lycée canadien autorise ses athlètes musulmanes à porter le voile

Image de l'article Un lycée canadien autorise ses athlètes musulmanes à porter le (...)
ZOOM

Les athlètes musulmanes du Dakota Collegiate se réjouissent de pouvoir enfin porter leur voile fièrement sans avoir à rendre des comptes. La direction du lycée Dakota Collegiate situé à Winnipeg dans la province du Manitoba vient d’autoriser le port du hijab durant les pratiques sportives.

Il s’agit d’une véritable victoire menée contre les préjugés auxquels ont dû faire face les athlètes musulmanes de Winnipeg qui ne pouvaient concilier leur passion du sport à celle qui leur tient encore plus à cœur, leur religion.
Les cinquante élèves du lycée concernés par cette décision ont accueilli chaleureusement la nouvelle et n’ont pu cacher leur joie. Nusaybah Mohamed la jeune basketteuse au talent confirmé se sent particulièrement fière et pour cause car c’est sa sœur aînée Amina qui a contribué à cet heureux dénouement grâce à une détermination et à une volonté de fer.
Les jeunes musulmanes attendent désormais de pouvoir concrétiser leur rêve en revêtant leur hijab orné du logo Dakota Lancers commandé sur un site internet spécialisé.

Elles s’imaginent déjà fouler du pied le terrain portant leur voile sans avoir à supporter les critiques et les mille et un conseils de sécurité des arbitres.
Le lycée Dakota Collegiate est le deuxième établissement du Canada à avoir voté en faveur du port du voile durant les épreuves sportives.
Et comme dit le proverbe « jamais deux sans trois » puis quatre et ainsi de suite espère Nusaybah Mohamed.
«  Vous allez voir, grâce à cela, le nombre de jeunes filles musulmanes qui vont se mettre au sport en espérant faire partie des meilleures va augmenter  » ; un espoir que nous partageons avec Nusaybah Mohamed.

profil de Z.S

Auteur : Z.S

Posté le : 20 octobre 2017

Catégorie : Communauté

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous