28 janvier 2019 | 8.84K vues | 0 commentaire

Une famille musulmane expulsée d’un hôpital parce que trop -effrayante-

Image de l'article Une famille musulmane expulsée d'un hôpital parce que trop (...)
ZOOM

De mieux en mieux !

Une famille musulmane en visite à l’hôpital Inova Fair Oaks en Virginie pour voir le nouveau-né, a eu la désagréable surprise de se voir interdire l’entrée de l’établissement sous prétexte qu’ils avaient l’air « effrayant ».
Les grands-parents et la tante du bébé ont déclaré que le personnel de sécurité de l’hôpital avait même appelé la police après leur avoir ordonné de quitter la salle de travail. La raison invoquée par le personnel est qu’ils faisaient peur.

La tante du bébé, Arwa Zahr, a raconté à NBC 4 qu’elle-même, sa mère Karima Zohdi, toutes deux portant le niqab, et son père, le Dr Nabil Zahr, ont été confrontés à un gardien de sécurité qui leur a « crié »  :

Vous n’êtes pas autorisé à être ici. Vous savez, vous avez l’air effrayant

Lorsque le père du bébé, Ahmed Zahr, a appris ce qui s’était passé, il a interpellé l’agent de sécurité et lui a dit qu’il était irrespectueux. Le garde a alors convoqué son supérieur qui :

A regardé ma mère alors qu’elle essayait d’expliquer ce qui s’était passé, et il lui a dit : “
Ferme-là ou je vais te mettre à la porte. Personne ne veut de vous ici. Les infirmières et les médecins ne veulent pas de vous ici”.

Pendant qu’Ahmed défendait sa famille, le superviseur a appelé la police avec laquelle la famille s’était entretenue avant de quitter l’hôpital. Ahmed Zahr a déclaré n’avoir jamais subi une telle humiliation et que c’était d’autant plus blessant que les grands-parents du bébé étaient des aumôniers bénévoles de l’hôpital voisin, étroitement liés à Inova Fair Oaks.

Dans un communiqué, l’hôpital Inova Fair Oaks a déclaré : “Nous examinons les préoccupations de la famille et nous continuons à rechercher des opportunités pour mieux gérer ces situations à l’avenir, et nous avons lancé une invitation à une rencontre en personne”.

Les membres de la famille refusent cette « rencontre » tant que l’hôpital ne les a pas informé des mesures qui ont été prises contre les membres du personnel et si une enquête a été ouverte sur l’incident.

profil de La rédaction

Auteur : La rédaction

Posté le : 28 janvier 2019

Catégorie : Communauté

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous