Une policière dénonce les difficultés que vivent les gens de banlieue

Invitée sur le plateau de RMC Story, une policière a dénoncé les conditions difficiles dans lesquelles vivent les jeunes et les habitants de banlieues en France. Ayant elle-même grandi dans des quartiers du 93, la policière a pris la défense de ses habitants.

 

Une policière du 93 s’exprime

Ainsi, la policière explique :

« Pour moi, le premier axe qu’il faut explorer, ce sont les inégalités sociales. Car en général, le parcours (des délinquants) est à peu près le même. Ce sont des personnes qui n’ont pas la chance de pouvoir étudier correctement. Je prends un exemple concret que j’ai vécu. Il y a quelques temps, je vivais dans le 93. Et mon fils était scolarisé dans une école élémentaire. Durant l’année, la seul sortie scolaire dite « culturelle » c’était d’aller voir le film américain « Bob L’éponge ». L’histoire d’une éponge qui vit super bien dans l’eau. »

Et la policière de continuer :

« Puis, pour des raisons privées, j’ai dû déménager. Et lorsque je suis arrivée à Paris, dans les trois mois qui ont suivi, mon fils a découvert trois musées. Donc, je pense que la priorité devrait s’orienter vers cette thématique-là : offrir le droit à tous les enfants de pouvoir jouir d’une éducation intellectuelle qui est fondamentale. »

Cette policière, du nom de Nora Lakheal, vient de publier un livre intitulé « Agent d’élite, le récit inspirant d’une enfant de Barbès ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici