« J’ai 24 doigts ! », Amy Couloud nous parle de sa polydactylie - VIDEO

La polydactylie, le fait de naître avec un ou plusieurs doigts surnuméraires à la main ou au pied, n’est pas un phénomène exceptionnel. Amy Couloud porteuse de cette originalité livre son expérience à travers son témoignage pour Vracc.

 

La polydactylie peut prendre de nombreuses formes: du « simple » appendice de peau à un orteil ou doigt complet avec ongle, phalange et tendon. « Certaines formes plus complexes peuvent concerner sept ou huit orteils ou être associées à d’autres malformations plus importantes », note le Pr Launay. Des cas que les spécialistes savent toutefois opérer. 

« Il n’y a pas de règle absolue. Mais en France, la grande majorité des cas sont opérés », affirme le chirurgien orthopédiste pédiatrique. « Comme c’est la plupart du temps un problème essentiellement esthétique sans réelle gêne fonctionnelle, il n’y a pas d’urgence à le faire. En général, on attend un peu avant l’âge de la marche. Lorsque les enfants sont âgés de quelques mois, le risque anesthésique est moindre. » 

Pour les parents en revanche, c’est souvent une source d’inquiétude. La polydactylie peut être une découverte fortuite à l’échographie ou une réelle surprise en salle de naissance. Certains se tournent alors vers des forums pour demander conseils et témoignages. Et les commentaires de personnes dans le même cas sont étonnamment nombreux. Et rassurants. Certains assument leurs doigts surnuméraires qui font leur originalité. Comme Guy-Louis qui est né avec 12 doigts avant de se faire opérer à l’âge de 20 ans. « Je regrette mon opération », écrit-il, estimant qu’il a alors « enlevé une partie de [lui] pour être comme les autres. » 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici