« Je ne livre pas les juifs ! » - Marlène Schiappa convoque la directrice de Deliveroo pour propos antisémites

À Strasbourg, un livreur Deliveroo aurait refusé de prendre les commandes de deux restaurants casher, en leur disant : “Je ne livre pas les juifs !”

Plusieurs plaintes ont été déposées à Strasbourg, après le refus par au moins un livreur de la plateforme Deliveroo de prendre en charge des commandes dans deux restaurants casher, la ministre en charge de la Citoyenneté, Marlène Schiappa, a décidé de convoquer la directrice générale de Deliveroo France ce mardi place Beauvau.

 

Il s’agit de «démontrer une volonté politique forte pour ne rien laisser passer face à l’antisémitisme et leur demander des comptes sur les faits inacceptables qui ont été rapportés», précise l’entourage de la ministre au Figaro.

«Je ne livre pas les Juifs»

Les faits ont eu lieu jeudi dans deux restaurants casher de Strasbourg.

«À peu près à la même heure, à quelques minutes intervalles, un livreur Deliveroo s’est présenté pour prendre des commandes. Il a ensuite demandé aux restaurateurs quelles étaient leurs spécialités. Les restaurateurs lui ont répondu :  « ce sont des spécialités israéliennes »», explique Me Nisand. «Le livreur a ensuite dit : ‘Non, je ne prends pas la commande, je ne livre pas les Juifs’. Il a ensuite pianoté sur son téléphone et montré aux restaurateurs le message  « commande annulée » », avant de partir», poursuit l’avocat. Difficile de savoir s’il s’agit du même livreur qui s’est présenté dans les deux restaurants, même si les faits le laissent fortement penser.

«Nous avons appris l’incident qui a eu lieu à Strasbourg le 7 janvier. Nous prenons cet incident très au sérieux et avons immédiatement décidé de mener notre propre enquête interne, pour tirer au clair ces circonstances», explique de son côté Deliveroo au Figaro. «Nous n’avons aucune tolérance pour les propos ou agissements antisémites, qui constituent un délit pénal, et condamnons tout acte de cette nature avec la plus grande fermeté. Si les faits tels qu’ils sont rapportés sont avérés, nous agirons et mettrons définitivement fin au contrat du livreur responsable», poursuit la plateforme.

Le parquet de Strasbourg indique qu’une enquête est en cours pour identifier le mis en cause. 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici