25 avril 2019 | 5.54K vues | 0 commentaire

Air France : Un clandestin parcourt 1.600 km à 9.000 mètres d’altitude sur le train d’atterrissage et survit !

Image de l'article Air France : Un clandestin parcourt 1.600 km à 9.000 mètres d'altitude (...)
ZOOM

Sous le train d’atterrissage d’un avion, la température peut descendre jusqu’à – 50 celsius et le manque d’oxygène peut tuer quiconque ose s’y aventurer lorsque l’avion est en vol.
Un détail dont ne s’est pas embarrassé un SDF qui s’y est réfugié durant un trajet entre la Guadeloupe et la Guyane.
Il s’est offert un petit voyage de 1600 kilomètres aux frais de la princesse sur un appareil de la compagnie Air France au départ de l’aéroport de Pôle Caraïbe de Pointe-à-Pitre.

C’est probablement l’envie de changer d’air qui a poussé l’homme à prendre de sérieux risques pour aller voir si l’herbe n’est pas plus verte ailleurs. Un périple digne des plus grands aventuriers auquel il a survécu, avant d’être tout de même appréhendé, selon la chaîne la 1re.
Alors au-delà de cette prouesse surréaliste loin d’être unique en son genre, il y a lieu de se poser quelques questions, notamment sur les mesures de sécurité dans les aéroports, censés être sous surveillance permanente depuis les attentats.

Alors comment l’individu a pu traverser en toute quiétude les nombreux points de contrôle mis en place ces dernières années ? Comment est-il passé au nez et à la barbe d’une horde d’agents de sécurité pour arriver le plus tranquillement possible jusqu’à cette partie de l’appareil ?

L’affaire a suscité l’émoi et pour cause.

Si ses intentions étaient louables et ne mettaient pas directement les passagers en danger, cette intrusion inopinée aurait pu tourner au drame.
Une enquête de gendarmerie est en cours et les mesures de sécurité ont été renforcées.
Selon les médias locaux, l’homme souffrirait de troubles psychologiques, il a été interné à Cayenne.

Malheureusement ce fait divers n’a rien d’extraordinaire. Le 18 juin 2015, la police britannique a découvert un homme d’une vingtaine d’années dans le train d’atterrissage d’un Boeing 747 de la British Airways, qui reliait Johannesburg à Londres.
Le jeune clandestin s’était accroché durant 11 heures et avait parcouru 13.000 kilomètres avant d’être découvert inconscient et transporté à l’hôpital dans un état grave.

profil de Z.S

Auteur : Z.S

Posté le : 25 avril 2019

Catégorie : En vrac

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous