21 novembre 2018 | 12.02K vues | 0 commentaire

Attentat-suicide visant une fête célébrant la Naissance du Prophète (saws)

Image de l'article Attentat-suicide visant une fête célébrant la Naissance du Prophète (...)
ZOOM

L’Afghanistan, pays meurtri par des années de guerre et de conflits internes, n’a pas fini d’enterrer ses morts. Un nouvel attentat-suicide a eu lieu mardi dans la capitale afghane, tuant plus de 50 personnes.
L’attaque meurtrière particulièrement ignoble a visé une salle communautaire privée, la salle Uranus où se déroulait une cérémonie à l’occasion de la fête de la Naissance du Prophète (Salla Allah alayhi wa salam), a rapporté Najib Danish le porte-parole du ministère de l’Intérieur à l’agence Anadolu.
Le dernier bilan fait état de 50 morts et de 72 blessés alors qu’un millier de personnes était réunie pour la cérémonie, selon les responsables locaux.

Des “oulémas venus de tout le pays et de nombreuses autres personnes participaient à la cérémonie”, a dit à l’AFP le porte-parole du ministère de la Défense, Najib Danish.

Au moment de l’explosion, les participants récitaient des versets du Coran comme en témoigne auprès de l’AFP Mohammad Hanif, un étudiant en lectures religieuses.

Une récitation du Coran était en cours quand la bombe a explosé. C’était le chaos, beaucoup criaient. Nous avons transporté les blessés dans les ambulances et beaucoup de morts sont des jeunes, a déclaré l’étudiant, les vêtements couverts de sang.

L’attentat n’a pour l’heure pas été revendiqué. Le porte-parole des talibans, Zabihullah Mujahid, a sur la messagerie WhatsApp «  fermement condamné cette attaque contre ce rassemblement d’érudits religieux et de civils  ».
Le président afghan Mohammad Ashraf Ghani encore sous le choc a dénoncé une

démonstration claire de l’hostilité des auteurs de l’attaque, aux principes islamiques et au style de vie du Prophète Mohammed (Salla Allah alayhi wa salam).

Un jour de deuil a été décrété par le président afghan qui a demandé aux autorités de baisser le drapeau national dans les bâtiments du gouvernement et les missions diplomatiques et de prier pour les victimes de l’attentat terroriste.
Plusieurs pays ont fermement condamné l’attentat, notamment la Turquie qui a fait part de son indignation via son ministre des Affaires étrangères.

Nous condamnons fermement cette attaque terroriste et souhaitons la miséricorde d’Allah à ceux qui ont perdu la vie, un prompt rétablissement pour les blessés et transmettons nos condoléances au gouvernement ami et au peuple frère afghan, indique le communiqué.

profil de Z.S

Auteur : Z.S

Posté le : 21 novembre 2018

Catégorie : En vrac

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous