Publié le | 3.33K vues | 0 commentaire

Aung San Suu Kyi perd un prix pour son silence sur les Rohingyas

Image de l'article Aung San Suu Kyi perd un prix pour son silence sur les Rohingyas
ZOOM

Son silence complice avait choqué la communauté internationale, sa passivité face aux atrocités commises par le régime birman contre les Rohingyas, cette minorité musulmane du Myanmar a eu raison de sa superbe.

La prix nobel Aung San Suu se voit déchue de l’un de ses prix décerné en 2012 par le musée de l’Holocauste de Washington.
Après avoir passé quinze ans en résidence surveillée, la militante qui s’est opposée avec courage à la junte militaire a retourné sa veste lorsqu’elle s’est ralliée au camp de la dictature en 2016 en devenant chef du gouvernement civil de la Birmanie.

Il y a quelques mois, plusieurs intellectuels avaient demandé que lui soit retiré le titre de prix Nobel de la paix reçu en 1991. Ils ont estimé qu’un nobélisé était censé défendre la paix et non contribuer à exterminer un peuple.

Le musée de l’Holocauste a pris les devants en lui retirant le prix « Elie Wiesel » reçu pour son «  action courageuse et son grand sacrifice personnel » contre la junte birmane et pour sa lutte «  pour la liberté et la dignité du peuple birman  ».
Mais depuis Aung San Suu a troqué sa dignité contre le pouvoir.

Nous avions espéré que vous, en tant que personne saluée pour votre engagement en faveur de la dignité humaine et les droits de l’homme universels, feriez quelque chose pour condamner et stopper la brutale campagne militaire, et exprimeriez votre solidarité avec la population rohingya »

A expliqué le musée dans un communiqué.

Depuis fin août 2017, près d’un million de réfugiés Rohingyas a fui vers le Bangladesh, ceux qui sont restés ont été massacrés par les militaires birmans. Des violences que les Nations Unies ont qualifié «  d’épuration ethnique  ».

Un comportement coupable qui vaut aujourd’hui à Aung San Suu d’être mise au ban de la communauté internationale. Et comme le souligne judicieusement le musée de l’Holocauste qui l’accuse d’avoir intentionnellement envenimé la situation :

La Ligue nationale pour la démocratie, sous votre direction, a au contraire refusé de coopérer avec le enquêteurs des Nations unies et propagé une rhétorique de haine à l’encontre de la communauté rohingya

En 2017, des centaines de milliers de personnes ont signé une pétition demandant le retrait du prix à la cheffe du gouvernement birman, malheureusement le prix Nobel de la paix est attribué à vie.

profil de Zoubida Salhoume

Auteur : Zoubida Salhoume

Publié le : 08/03/2018 à 20:00

Catégorie : En vrac

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous