Publié le | 1.09K vues | 0 commentaire

Christine Tasin condamnée à verser 8.000 euros pour des autocollants islamophobes

Image de l'article Christine Tasin condamnée à verser 8.000 euros pour des autocollants (...)
ZOOM

Nouvelle condamnation pour Christine Tasin. Pour un discours tenu en juin 2016, la présidente de l’association anti-Islam Résistance républicaine avait déjà dû s’acquitter d’une amende 1.500 euros pour provocation à la haine.

Régulièrement poursuivie et condamnée pour ses positions islamophobes avérées, une nouvelle condamnation vient s’ajouter à la liste. En avril dernier, le tribunal de nouveau saisi l’a condamné cette fois pour l’utilisation d’un autocollant .

Le CCIF, l’OCI, la Licra et le MRAP se sont constitués partie civiles dans cette affaire .

Christine tasin quant à elle déclare sur le site identitaire riposte laïque :

Je suis donc condamnée à 100 jours amende de 20 euros soit 2000 euros… à verser immédiatement ! D’habitude l’appel est suspensif mais là, exceptionnellement, les juges qui voulaient ma peau m’obligent à la verser tout de suite, ainsi que les indemnités qu’ils ont accordées aux parties civiles, la Licra et le Mrap, respectivement chacun 3000 euros (1500 d’indemnités et 1500 pour les frais d’avocat). Soit la modique somme de 8000 euros…

J’étais traînée au tribunal pour l’autocollant. Aucune plainte n’avait été déposée contre l’article…(articles postés pour les sites résistance républicaine et riposte Laïque ) .
Me voilà jugée et condamnée pour un texte expliquant pourquoi l’islam doit être mis hors-la-loi et non pour un simple autocollant. On appréciera que, dans un premier temps, on veuille me faire dire que islam = « tous les musulmans « et que, ensuite, on me condamne au motif que le texte accompagnant les autocollants demanderait la remigration de « ceux des musulmans qui préfèrent la charia aux loi de la République... Quelle logique, quelle cohérence ! Quelle objectivité ! Mais quand on veut tuer son chien, on l’accuse de la rage.

Je vais donc faire appel, parce que l’on ne peut pas, bien évidemment, accepter une telle forfaiture, un tel coup de canif donné à la liberté d’expression. Il n’est pas possible de laisser s’installer une jurisprudence qui interdirait à tous les Français de pouvoir critiquer l’islam.

Une décision rendue et jugée mais contestée avec virulence par l’intéressée qui ne voit donc pas où est le mal avec son "autocollant " et dans les propos orduriers régulièrement tenus à l’encontre des musulmans et de l’Islam !

profil de Youcef Acheuk

Auteur : Youcef Acheuk

Publié le : 23/06/2019 à 20:50

Catégorie : En vrac

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous