2 novembre 2017 | 3.59K vues | 0 commentaire

Les colons ont pillé des récoltes et saccagé des centaines d’oliviers palestiniens

Image de l'article Les colons ont pillé des récoltes et saccagé des centaines d'oliviers (...)
ZOOM

On les savait assassins et lâches car ils n’attaquent que sous bonne escorte, les voilà aussi pilleurs de récoltes, les colons n’ont décidément aucune dignité.
Étrangers venus des quatre coins du monde, ils se sont accaparés les terres et les biens d’autrui sans aucun scrupule, voilà ce que retiendra l’histoire.

Des extrémistes juifs volent sous le regard bienveillant de l’armée d’occupation les récoltes d’oliviers que les Palestiniens ont patiemment plantées et couvées durant des longs mois et ce malgré les provocations et les agressions régulières des soldats et des colons.
Et au bout de tant de mois d’effort, les voilà délestés de leurs maigres récoltes d’oliviers que le régime sioniste a oublié de confisquer.
De Cisjordanie, en passant par Naplouse, Qalqiliya, Ramallah jusqu’à Hébron ce sont les mêmes scènes de pillages qui se sont multipliées. Selon un plan soigneusement concerté, les colons ont attaqué les oliveraies, volant tout ce qu’ils pouvaient et saccageant le reste.

Lorsque les Palestiniens sont arrivés sur leurs terres pour procéder à la récolte après avoir reçu l’autorisation des autorités israéliennes, ils se sont retrouvés face à un paysage de désolation. Les récoltes avaient non seulement été volées mais plusieurs oliviers avaient été arrachés ou aspergés de produits toxiques afin que plus aucune olive n’y pousse à nouveau.
Comble de l’ignominie, les colons pires que des animaux ont déversé leurs eaux d’égout sur les terres appartenant aux Palestiniens.
Au total ce sont plus 700 oliviers qui ont été pillés par les colons des colonies de Elon Moreh et d’Itamar dans la région de Naplouse.
Pour accéder à leurs terres, les Palestiniens sont contraints d’obtenir un permis des autorités israéliennes. Mais même munis du précieux « laissez-passer », les villageois de Ni’lin ont été arrêtés par les militaires alors qu’ils allaient récolter leurs champs non loin de Ramallah.

Un peu plus tôt dans la région d’Hébron, des femmes et des hommes ont été attaqués par des colons de Maon durant la cueillette. Un rapport publié par l’association des Rabbins pour les droits de l’Homme fait état de nombreux vols d’olives depuis le début de la cueillette.

profil de La rédaction

Auteur : La rédaction

Posté le : 2 novembre 2017

Catégorie : En vrac

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous