Publié le | 553 vues | 0 commentaire

Décès numérique : comment gérer la suppression de ses réseaux sociaux ?

Image de l'article Décès numérique : comment gérer la suppression de ses réseaux sociaux (...)
ZOOM

Nous ouvrons de nombreux comptes sociaux au cours de notre vie que ce soit Twitter, Facebook, Instagram, mais aussi Amazon, Google et Apple…

Mais que faire lors du décès d ’un proche ?

Déjà qu’il va falloir gérer son enterrement physique, mais il faudra aussi gérer son décès numérique. Cette opération est simple si l’être cher a pensé, de son vivant, à partager ses mots de passe avec un proche.

Il est d’ailleurs possible d’enregistrer identifiants et mots de passe sur une clé USB sécurisée (comme celle de Lexar ou de iStorage) ou sur un compte commun, dont le mot de passe n’est connu que par les deux personnes. Fermer un compte nécessite de disposer de l’identifiant et du mot de passe.

Si cette sécurité n’a pas effectuée, vous devez fournir des preuves car vous devrez passer par l’extérieur, c’est-à-dire en envoyant des demandes au fournisseur du service. Vous devrez prouver que la personne est décédée et que vous faites partie de sa famille proche ou que vous êtes son héritier.

Les différents documents :

  • Certificat de décès du défunt
  • Preuve du lien familial
  • Pièce d’identité
Les fournisseurs de comptes et de services Internet ne communiquent pas le mot de passe d’une personne décédée. De plus, les comptes et leur contenu ne sont pas transférables. Il n’est donc pas possible pour la famille d’avoir accès aux données du défunt.

Parlons de Facebook.

Facebook propose plusieurs formulaires pour gérer les décès des utilisateurs. La suppression du compte est assez aisée.
Il suffit de vous rendre sur les pages d’aide.

Vous devrez quand même fournir une copie de l’acte de décès ou une autre preuve indiquant la date du décès. Le formulaire permet également d’organiser une collecte de fonds pour payer les frais d’obsèques.

L’autre option est de transformer le compte en compte de commémoration. La mention « En souvenir de » est alors affichée à côté du nom de la personne sur son profil et ses amis peuvent partager leurs souvenirs sur le journal de commémoration. Là encore, il faut fournir une preuve de décès.

De votre vivant, vous avez plusieurs possibilités,

En allant dans les paramètres généraux, puis dans la gestion du compte.
Demander que le compte soit supprimé dès que Facebook est au courant de votre décès. Désigner un « Contact légataire », c’est-à-dire la personne qui aura la charge de gérer votre compte de commémoration.

Parlons de Google.

Il existe un formulaire à remplir sur le centre d’aide de Google.

La procédure n’est vraiment pas simple. Il faut, en effet, fournir à Google une demande et des documents en anglais ou une traduction certifiée conforme, délivrée par un traducteur professionnel. De plus, vous devez fournir une copie numérisée de l’acte de décès, ainsi que de votre carte d’identité ou de votre permis de conduire.

Pour obtenir des éléments du compte, par exemple des photos, la, il faut carrément une ordonnance auprès d’un tribunal des Etats-Unis !

Mais ne nous affolons pas, Google vous permet de décider à l’avance ce que va devenir son compte, en cas de décès par le biais du gestionnaire de compte inactif.

Celui-ci permet de décider à partir de quel délai le compte est considéré comme inactif et s’il faut le supprimer ou non. Vous pouvez aussi décider des personnes à prévenir, des données à partager …

Vous savez ce qu’il vous reste à faire.

Parlons d’Instagram.

Comme pour Facebook, le compte peut être supprimé ou transformé en « compte de commémoration » en utilisant les formulaires prévus à cet effet.

Les documents à fournir sont soit un certificat de décès, de naissance, ou même une preuve que vous gérez sa succession.

Pour le passage en compte de commémoration, une preuve de décès indiquant la date de la mort suffit.

Parlons de Twitter.

Vous pouvez demander la désactivation du compte de l’utilisateur décédé a l’aide d’un formulaire dans le centre d’assistance. Vous recevrez ensuite un courrier électronique de Twitter pour fournir des informations supplémentaires, en particulier une copie de votre carte d’identité et du certificat de décès de la personne concernée.

L’article n’est pas exhaustif, si vous souhaitez connaître les modalités pour Snapshat, Microsoft, Apple, Yahoo ou autre, faites le nous savoir en commentaire

profil de Samir Salhoume

Auteur : Samir Salhoume

Publié le : 10/11/2019 à 10:00

Catégorie : En vrac

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous