27 mars 2018 | 1.63K vues | 0 commentaire

Des panneaux anti « djihadistes » posés à Toulouse sous le nom de la ville

Image de l'article Des panneaux anti « djihadistes » posés à Toulouse sous le nom de la (...)
ZOOM

Ce mardi 27 mars, sept panneaux « djihadistes » barrés d’un trait rouge posés autour de l’agglomération toulousaine ont été retirés par les agents des Autoroutes du Sud de la France.

Ces panneaux ont été découverts les 22 et 23 mars, installés au niveau des sorties Borderouge, Montaudran et Les Minimes sur l’A61 et l’A62, confie une source proche de l’enquête. Trois autres panneaux du même type ont également été retrouvés à l’entrée des communes de Balma et Ramonville-Saint-Agne, situées en proche banlieue toulousaine.

Des automobilistes choqués ont signalés ces panneaux factices aux gendarmes et policiers de la région. L’enquête est actuellement menée par les policiers de la sûreté départementale de Haute-Garonne :

Les enregistrements des images des caméras de vidéoprotection du périphérique et celles disposées aux alentours sont en cours d’exploitation Des prélèvements ont également été effectués sur les panneaux saisis.

Les responsables ? Génération identitaire, une organisation d’extrême droite, revendique cette action qui vise à « lancer l’alerte quant aux retours de djihadistes sur notre territoire (...) puisque M. le maire, Jean-Luc Moudenc, refuse de s’opposer à ces retours dans notre ville. »

Une action qui fait suite aux attentats perpétrés dans l’Aude qui ont fait quatre morts, dont le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame, qui a échangé sa place contre une otage.

profil de Rédaction Y.

Auteur : Rédaction Y.

Posté le : 27 mars 2018

Catégorie : En vrac

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous