27 novembre 2018 | 6.31K vues | 0 commentaire

Des sandwichs de viande hachée de chien, ça vous dit ?

Image de l'article Des sandwichs de viande hachée de chien, ça vous dit ?
ZOOM

Ce n’est ni en Chine ni dans un autre pays asiatique réputés pour aimer les gentils toutous que cette histoire se déroule. C’est au Maroc.
Selon le quotidien Al-Massae, des hot dogs ont été régulièrement servis à certains clients de Mohammedia et Casablanca. Sauf qu’à la place de la saucisse de boeuf, ce sont des saucisses de chien qu’ils ont mangées.
Le quotidien rapporte que la Gendarmerie Royale a arrêté dans la région de Chellalate, non loin de Mohammedia, sept individus, dont un boucher de profession, soupçonnés de vendre de la viande canine.
Les individus peu scrupuleux attrapaient des chiens errants pour les transformer en viande hachée. Une marchandise à moindre revenu qui leur rapportait un bénéfice substantiel.

Une fois la viande canine prête à la « consommation », elle était revendue à des marchands ambulants de fast-food. Une perquisition a permis de saisir toute la panoplie destinée à leur malsaine activité. Sur les lieux d’abattage, les gendarmes ont découvert une vache malade et plusieurs chiens qui attendaient probablement de passer au hachoir avant d’être transformés en saucisses et autres merguez.
Après analyse des échantillons par le vétérinaire municipal, celui-ci a confirmé qu’il s’agissait bien de viande canine.

Le vétérinaire et président de la Fédération marocaine de droits du consommateur (FMDC) a déclaré pour sa part qu’il n’était pas au courant de ces arrestations, mais que la découverte de viande de chien destinée à la consommation des marocains était chose courante.
Selon lui, ce sont les conseillers communaux qui seraient responsables de la situation lorsqu’ils délivrent sans vérifier les licences d’abattage.

La santé des citoyens devait être une priorité et les moyens de surveillance devraient être fournis de manière proactive avant que les catastrophes sanitaires de la sorte ne surviennent, a-t-il ajouté.

Ce n’est pas la première fois que le royaume marocain fait face à un scandale alimentaire. En 2009 le boucher Ibrahim Zawal était condamné à six ans de prison pour avoir vendu des saucisses à base de viande de chien à Casablanca. En 2013, lors d’un simple contrôle routier, les gendarmes découvrent 37 cadavres de chiens préparés et conditionnés pour être vendus en saucisse.

Démantèlement du gang qui écoulait la viande canine


profil de Z.S

Auteur : Z.S

Posté le : 27 novembre 2018

Catégorie : En vrac

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous