Publié le | 3.8K vues | 1 commentaire

Essonne : Elle consomme une soupe périmée et finit paralysée

Image de l'article Essonne : Elle consomme une soupe périmée et finit paralysée
ZOOM

Une habitante de l’Essonne a été victime, fin août, d’un malaise qui lui a valu plusieurs jours d’hospitalisation à l’hôpital parisien de la Pitié-Salpêtrière après que les médecins ont diagnostiqué une maladie rare : le botulisme. La situation de la patiente s’est depuis dégradée, comme l’explique une de ses proches :

Elle est quasi totalement paralysée, souffle une amie de la famille. Et avec très peu d’espoir de récupération

Cette maladie rare est à prendre grandement au sérieux puisqu’elle peut être fatale. Elle est causée par l’absorption de toxines présentes dans des aliments contaminés. La victime aurait, effectivement, consommé une soupe de légumes périmée de trois semaines.

Selon la marque de la soupe incriminée, la négligence viendrait de la victime puisqu’elle assure n’avoir reçu aucune plainte concernant les autres 630 bouteilles du lot qui ont été vendus et consommés depuis. La direction de la marque s’est exprimée à ce sujet :

Compte tenu de la durée d’incubation, trois jours selon l’agence nationale de sécurité sanitaire (Anses), de la date d’hospitalisation de la patiente, fin août, et de la date limite de consommation du produit, le 4 août, il est avéré que la personne malade a consommé un produit périmé

avant d’ajouter :

Nous avons pu démontrer que toutes les opérations de fabrication ont été réalisées dans les règles de l’art, ajoute le porte-parole. Il s’agit d’une soupe pasteurisée et comme tous les produits de ce type, elle est chauffée au-delà de 80 °C. C’est ce qui garantit une pasteurisation mais pas une stérilisation. Elle doit donc être conservée au frais et consommée dans un délai de 30 jours maximum. Au-delà de cette DLC, la fraîcheur d’un produit de ce type ne peut pas être garantie.

profil de Sabrine Lakhram

Auteur : Sabrine Lakhram

Publié le : 11/09/2019 à 20:05

Catégorie : En vrac

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

1

Avis

Nas user 0
cheyenne12

12 septembre 2019 à 10:37

0

Est que la toxine botulique a été trouvée, dans cette soupe, car si c’ est le cas, il faut que la marque rappelle tous lots sur le marché, car grave danger, sinon, vous spéculez sur un cas, qui peut avoir contracté le botulisme, par une autre source, comme une blessure, par exemple !
Car, si la toxine botulique, dans une chaine de fabrication, ne contamine pas qu’ une seule bouteille !