10 janvier 2019 | 7.3K vues | 0 commentaire

Il tue un homme et le découpe pour se payer un mouton pour l’Aïd

Image de l'article Il tue un homme et le découpe pour se payer un mouton pour l'Aïd
ZOOM

L’Aïd Adha est la fête la plus importante pour les musulmans. Avant le jour J, les familles s’activent, certaines ont déjà acheté leur mouton depuis plusieurs semaines, voire quelques mois.
Les plus démunis fêteront l’Aïd el Kébir sans mouton ou prendront un crédit pour honorer la tradition du sacrifice.
Effectivement certains sont prêts à s’endetter en contractant un crédit à la consommation auprès d’organismes financiers empressés de « rendre service ». Pour beaucoup, montrer au voisin qu’on est capable d’acheter un mouton est tout aussi important que le sacrifice lui-même.
Mais tout le monde ne peut pas se permettre de demander un crédit à la banque.

Le site algérien observalgerie, nous rapporte une histoire incroyable. Un chauffeur de taxi assassiné pour un mouton.
Les faits se sont déroulés en avril 2017, un chauffeur de taxi clandestin a été tué avant d’être découpé en morceaux par deux hommes âgés d’une soixantaine d’années.
Ce meurtre sordide avait pour but de délester le chauffeur de son taxi et de le revendre pour en tirer l’argent nécessaire à l’achat d’un mouton pour l’Aïd el Kebir.
Les deux protagonistes ont avoué leur crime devant la cour pénale d’Alger mardi 8 janvier 2019.

Les services de police ont été alertés par le fils de la victime lorsque celui-ci est venu déclarer la disparition de son père. Quelques heures avant d’être lâchement assassiné, le chauffeur de taxi avait appelé son fils pour l’informer d’une course à Bachdjerrah, dans la proche-banlieue sud-est d’Alger, puis il n’a plus donné signe de vie.

Quelques jours plus tard, des citoyens signalent la découverte d’un bras sur la plage de Sablette à Alger. Les enquêteurs retrouvent le téléphone de la victime et identifient son premier vendeur.
Ce dernier n’est autre que le fils du complice du tueur. Lors de son audition, il avoue avoir trouvé le téléphone devant un hangar de stockage appartenant à son père.
Lorsque la police scientifique se rend sur place, elle découvre le cadavre du chauffeur de taxi.
L’implication des sexagénaires ne fait plus de doute, tous deux sont des repris de justice qui ont fait connaissance et préparé leur crime dans la prison de Boussada, dans la wilaya de M’Sila.

Après avoir été arrêtés et présentés à la justice, les deux complices passent aux aveux. Le premier a attiré la victime pour lui voler son véhicule et le revendre à son complice. Il a expliqué avoir asséné au chauffeur plusieurs coups au niveau de la tête avant de découper son corps. Son complice a également reconnu avoir aidé le suspect principal dans son entreprise criminelle.

Lors de leur jugement à la cour pénale d’Alger le 8 janvier dernier, le procureur de la république a requis la peine capitale contre le premier suspect et 15 ans de prison ferme contre son complice.

profil de Z.S

Auteur : Z.S

Posté le : 10 janvier 2019

Catégorie : En vrac

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous