17 janvier 2019 | 3.08K vues | 0 commentaire

Israël : Le Christ représenté par Ronald McDonald’s crucifié indigne les chrétiens

Image de l'article Israël : Le Christ représenté par Ronald McDonald's crucifié indigne les (...)
ZOOM

Dans sa quête permanente de critiquer tous ceux qu’il soupçonne d’en vouloir à ses intérêts, Israël est sans cesse aux aguets, prêts à nous servir sa vieille rengaine « antisémite ».
Pourtant cela ne l’empêche pas de se moquer ouvertement des autres religions.
Le Musée d’Art contemporain de Haïfa a exposé une « œuvre d’art » intitulée Mc Jésus, représentant le Ronald de la célèbre chaîne de Fast-food.

Une provocation qui a évidemment déclenché la colère de la communauté chrétienne d’Haïfa. Vendredi ils étaient plusieurs centaines à venir manifester devant le Musée d’Haïfa pour protester contre la ridicule représentation du prophète Jésus.
La colère des manifestants était telle que plusieurs personnes ont tenté de forcer les portes de l’établissement pour aller détruire la statue de Ronald McDonald’s crucifié.
La police israélienne venue en renfort a été la cible de plusieurs jets de pierres qui ont fait trois blessés parmi les forces de l’ordre. Un engin incendiaire a même été lancé durant la nuit contre le Musée.

L’objet du délit ? La célèbre mascotte à l’effigie du clown McDonald’s cloué sur une croix en bois à l’image du symbole chrétien.
L’auteur de cette provocation est l’artiste finlandais Jani Leinonen qui a présenté son
« œuvre » dans le cadre d’une exposition baptisée Sacred Goods et qui avait pour thème, la sacralisation des biens de consommation.
Le finlandais de 41 ans est pourtant surpris de la tournure des événements, puisqu’il dit avoir exigé en septembre dernier que le musée retire son oeuvre, afin de «  protester contre les violations des droits humains commises en Israël  ». Il a réitéré sa demande à l’occasion de cette controverse.

La ministre israélienne de la Culture, Miri Regev a exigé à son tour que le Musée retire la statue controversée. Elle a justifié sa demande par les «  nombreuses plaintes  » reçues pour :

Offense grave aux sentiments de la communauté chrétienne. Le mépris des symboles sacrés pour les religions et de nombreux croyants du monde entier en tant qu’acte de protestation artistique est illégitime et ne peut être affiché dans une institution culturelle soutenue par des fonds publics, a-t-elle écrit dans un courrier adressé au directeur du Musée d’Art contemporain d’Haïfa.

Une mise en demeure que le musée n’a pas prise au sérieux, puisqu’il a refusé de céder aux pressions. Les visiteurs seront toutefois avertis par des panneaux placés à l’entrée de l’exposition, signalant que l’œuvre pourrait être perçue comme offensante.

profil de La rédaction

Auteur : La rédaction

Posté le : 17 janvier 2019

Catégorie : En vrac

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous